Air Sénégal international prend son envol

Le vol inaugural de la toute jeune compagnie Air Sénégal international, dont la Royal air Maroc détient 51% des parts, aura lieu le 23 février prochain. L’objectif pour l’année à venir est d’atteindre 90 000 clients.

En novembre dernier, la Royal air Maroc et le gouvernement sénégalais créaient Air Sénégal international (ASI). La nouvelle société au capital de 72 910 000 FF a pour mission, selon ses dirigeants  » d’accompagner le développement économique et touristique  » du Sénégal. Le vol inaugural aura lieu le 23 février prochain.

Avec 51% de participations dans le capital de l’entreprise, la Royal air Maroc (RAM) est majoritaire. L’Etat sénégalais détient le reste des parts et compte céder 5% au personnel. Outre la couverture des besoins en fonds de roulement des deux premières années d’exploitation de AIS, la RAM apporte dans la balance un Boeing 737-200 d’occasion de 99 places. Celui-ci rejoint le Dash 8-300 de 50 places bientôt sorti des usines de montage de Toronto.

De larges ambitions

La compagnie desservira à la fois des lignes intérieures et des lignes internationales comme Casablanca (Maroc) ou Las Palmas (île espagnole). Elle couvrira également les pays de la zone ouest africaines avec des liaisons vers le Mali, la Guinée-Conakry, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie, le Cap-Vert, la Gambie et la Guinée-Bissau.

Transports aériens réguliers, charters et fret, les objectifs fixés pour la première année s’élèvent à 90 000 clients. Soit plus du double de l’activité actuelle d’Air Sénégal dont ASI reprendra d’ailleurs les droits de trafic et l’ensemble du personnel.

Si ASI est, selon ses responsables,  » l’illustration parfaite de la coopération Sud-Sud « , le Sénégal n’a pas de pouvoir de décision réel dans cette société où il reste minoritaire.