Afrique et technologie

Une nouvelle technologie ne prend son plein essor que dans les lieux où les technologies présentes jusque-là ne suffisaient pas à répondre aux besoins. Nous y avons assisté avec le formidable développement de la téléphonie mobile en Afrique. Notre conviction, à  » Afrik.com « , c’est que l’Internet, malgré les difficultés que l’on connaît, liées justement en grande partie à la situation des réseaux téléphoniques filaires en Afrique, vient répondre sur le continent à un grand nombre de besoins qui n’étaient que partiellement remplis par les autres modes de communication.

Que ce soit en termes d’accès à l’information, d’échanges de données ou de connaissances, de coordination possible, de mise à disposition, ou en commun, de ressources intellectuelles ou matérielles. Le paradoxe, c’est que les NTIC sont cent fois plus utiles, et immédiatement, au Sud qu’au Nord. Elles permettent à l’Afrique de franchir des étapes de développement plus rapidement, en s’intégrant d’égal à égal au jeu économique international, et en échappant aux liens de dépendance hérités de l’histoire.

C’est notre conviction, et c’est la raison de notre engagement au service du développement de l’Internet sur le continent africain, comme de notre volonté de mettre en avant avec Internet des contenus, des oeuvres, des réalisations, nourries, élaborées, fabriquées en Afrique, par l’Afrique.