Afrique du Sud: scandale après les propos racistes du fils de Jacob Zuma

En Afrique du Sud, un scandale vient éclabousser la famille du Président. Son fils Edward Zuma a tenu des propos xénophobes qui ont causé de nouvelles attaques racistes dans l’est du pays.

A Durban, en Afrique du Sud, des boutiques de commerçants étrangers ont été attaquées et pillées, en début de semaine après que des propos xénophobes ont été tenus par des personnalités de la région dont le fils du Président sud-africain.

Etrangers dangereux

Edward Zuma avait affirmé qu’il fallait déporter les étrangers vivant en Afrique du Sud, « certains viennent dans ce pays armés et contribuent aux problèmes de drogue ». Le fils de Jacob Zuma a emboîté le pas au roi Zulu Goodwill Zwelithini qui avait appelé les étrangers à quitter le pays. Conscient du scandale que ses propos ont provoqué, le roi a indiqué qu’ils avaient été mal interprétés.

Un revirement qui ne lève pas les inquiétudes des organisations des droits de l’Homme, car les incidents envers les étrangers se font de plus en plus fréquents en Afrique du Sud. En mars dernier, un Congolais a été brûlé vif à Durban. Depuis les propos du roi et du fils de Jacob Zuma, les étrangers vivent dans la peur et font régulièrement appel à la police de la ville afin de se sentir plus en sécurité.