Affaire des minarets : après la croisade, le jihad

minaretsFN.jpg

Le guide de la révolution libyenne, Mouammar Kadhafi, a appelé jeudi au Jihad contre la Suisse pour avoir interdit la construction de nouveaux minarets en Suisse, suite à un référendum en novembre dernier. Le Front National, défraye lui aussi la chronique depuis quelques jours. Pour booster sa campagne aux Régionales, le parti français d’extrême droite n’a pas hésité à copier l’affiche anti-minarets qui a servi au référendum suisse. On n’a décidément pas fini d’entendre parler des minarets.

minaret-Suisse.jpg«C’est contre la Suisse mécréante et apostate qui détruit les maisons d’Allah que le jihad doit être proclamé par tous les moyens ». Méfiez-vous des apparences ! Cette déclaration de guerre n’est pas extraite d’un communiqué d’Al-Qaïda, ni d’un discours de Ben Laden sur Al-Jazeera. Elle est l’œuvre du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. Lors d’un discours prononcé jeudi, le fantasque Guide de la révolution libyenne a, ni plus ni moins, appelé au Jihad contre la Suisse pour avoir voté une loi interdisant la construction de minarets sur son territoire le 29 novembre dernier. «Tout musulman partout dans le monde qui traite avec la Suisse est un infidèle, contre l’islam, contre Mahomet, contre Dieu, contre le Coran », a-t-il encore ajouté. Le discours, aux allures de fatwa, laisse bien évidemment incrédule quand on sait que le Guide est en crise ouverte avec la Suisse depuis l’interpellation en juillet 2008 à Genève de son fils Hannibal sur une plainte de deux domestiques pour mauvais traitements. En ce jour de fête du Mouloud, qui commémore la naissance du prophète Mohammed, l’occasion était trop belle pour Kadhafi de sortir le prétexte de la loi anti-minarets pour faire pression sur la Suisse.

le FN fait du copier/coller

minaretsFN.jpgTout comme Kadhafi qui a déversé sa colère de père humilié sur la Confédération helvétique, le Front National (FN), parti français d’extrême droite, tient lui aussi à son bout de minaret. Pour plus de visibilité dans la campagne pour les Régionales, le FN ne s’est pas privé de copier l’affiche utilisée par le parti suisse de l’UDC (Union démocratique du centre) et qui avait servi au référendum sur l’interdiction des minarets. Réalisée par la section jeunesse de la région Provence-Alpes-Côtes-d’Azur du parit, l’affiche, flanquée du slogan « Non à l’Islamisme ! », montre une femme en niqab se tenant à côté d’une carte de France dont s’élancent des minarets en forme de missiles. Le directeur de l’agence de communication helvétique qui a conçu l’originale, Alexandre Segert, est furieux. «Nous sommes abasourdis par ce plagiat et par le fait que notre affiche soit reproduite en France, a-t-il pesté, c’est du vol».

Tant pis, les militants du FN s’en accommoderont. «Les jeunes ont voulu donner un coup de fouet à la campagne», indique un cadre du FN. Et c’est réussi, le parti d’extrême droite a pu attirer les regards sur lui et sortir la campagne des régionales de sa léthargie rien qu’en copiant/collant une affiche avec des minarets. Et en y ajoutant une provocation de plus : sur l’affiche FN, la carte de France est en effet représentée aux couleurs de l’Algérie. Aux dernières nouvelles, les autorités algériennes n’ont pas plagié le Guide libyen en appelant au Jihad contre la France…