Abdou Diouf réélu pour 4 ans à la tête de la Francophonie

Les chefs d’Etat et de délégation des pays membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ont réélu Abdou Diouf, à l’unanimité et « sans discussion », à
son poste de Secrétaire général pour un nouveau mandat de quatre ans.

La décision a été annoncée par le président français Jacques Chirac à la conférence de presse de clôture du onzième sommet de l’OIF à Bucarest, qu’il a conjointement animée avec le président roumain Traian Basescu, le Secrétaire général de la Francophonie Abdou Diouf, le Premier ministre du Canada Steven Harper et le Premier ministre du Québec Jean Charest.

Le président français a salué la qualité d’homme d’Etat et de grand dirigeant du Secrétaire général de l’OIF qui, selon lui, a réussi, durant son précédent mandat, à doter la Francophonie de moyens nécessaires et à lui donner « une superbe image » dans le monde.

« Il a joué un rôle très important dans le domaine de la paix, de la solidarité et dans la résolution des différents conflits qui existent dans le monde d’aujourd’hui », a indiqué le président français, qui a tenu à exprimer à M. Diouf la reconnaissance et le témoignage des chefs d’Etat et de délégation de la Francophonie.

Pour sa part, le président Abdou Diouf, après s’être félicité du choix porté sur lui, a promis qu’il se chargerait, au cours de son nouveau mandat, de traduire « en réalité concrète » les décisions qui ont été prises par les chefs d’Etat et de délégation lors de ce onzième sommet de l’OIF.

« Je compte mettre en place très rapidement un Institut pour la formation à distance par les méthodes des Nouvelles technologies de l’information et de la communication des maîtres de l’enseignement primaire. Cela, pour nous aider à aller plus vite dans le sens de l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) concernant la scolarisation primaire », a indiqué Abdou Diouf.

Il a également promis de s’atteler très vite à la rénovation de l’ensemble des systèmes des Centres de lecture et d’animation culturelle en leur donnant une dimension plus importante pour permettre une plus grande sollicitation et une plus grande valorisation culturelle des pays où l’OIF est installée.

On rappelle que le thème de ce onzième sommet de l’OIF, qui s’est achevé vendredi à Bucarest, était « Nouvelles technologies de l’information dans l’Education ». La prochaine rencontre des chefs d’Etat et de délégation de l’OIF se tiendra du 17 au 19 octobre 2008 au Québec, au Canada.