A la recherche du ferry perdu

Le ferry comorien « Le Samson » a disparu, depuis le week-end dernier, avec la centaine de personnes qui se trouvaient officiellement à son bord. Le ministre des Transports des Comores conclut à un naufrage causé par le cyclone tropical Gafilo. D’autres évoquent la possibilité que le bateau ait pu se mettre à l’abri. Deux rescapés ont été retrouvés, mais il reste peu d’espoir de retrouver d’autres survivants.

Cherche ferry désespérément. « Le Samson » est porté disparu depuis le début de la semaine. Assurant la liaison régulière entre la capitale comorienne Moroni et Mahajanga, au nord-ouest de Madagascar, il avait quitté les Comores le week-end dernier. C’est alors qu’il a été surpris par le cyclone tropical Gafilo. Les autorités comoriennes ont annoncé, mercredi, que le ferry, qui transportait officiellement une centaine de personnes à son bord, avait vraisemblablement coulé. Certains gardent espoir qu’il ait pu s’abriter. Il n’y aurait pour l’instant qu’entre deux et quatre rescapés.

Les causes de la disparition du bateau ne sont pas encore clairement définies. Le ministre comorien des Transports et porte-parole du gouvernement de l’Union des Comores, Houmed Msaidie, interrogé par l’AFP, estime « qu’il ne peut y avoir d’autre explication que le cyclone ». Mais un officiel travaillant au port de Mahajanga estime que ce ne sont pas les mauvaises conditions météorologiques qui sont en cause. Jean Ralambo, dont les propos sont rapportés par le Mail and Guardian, explique que le bateau est arrivé à deux heures (GMT) dimanche matin, mais n’a pas été autorisé à accoster parce que les douaniers ne travaillent pas le dimanche. Selon lui, le bateau aurait alors été obligé de retourner en mer. Quelques heures plus tard, le contact radio était interrompu. L’allégation est fermement démentie par Houmed Msaidie : « Je trouve cela absurde, il s’agit de fausses affirmations. Il y a des gens 24 heures sur 24 au port de Mahajanga ».

Coulé ou disparu ?

Le ministre comorien s’est résigné à annoncer que le ferry avait coulé. Une thèse confirmée par l’un des rescapés. Le Comorien Ibrahim Abdou aurait déclaré aux autorités malgaches que le bateau a coulé dans la nuit de samedi à dimanche à 23 heures (GMT) avec les 92 passagers et les 21 membres d’équipage. Alors que Jean Ralambo dit avoir vu arriver « Le Samson » à Mahajanga trois heures avant… Cette affaire est rendue encore plus mystérieuse par une information selon laquelle le navire aurait été joint par radio dimanche à 20h00.

Si Ibrahim Abdou a pu réchapper du naufrage, avec Fatima, une femme de nationalité malgache, c’est grâce à l’unique canot de sauvetage. Deux autres personnes auraient été sauvées des eaux, mais leur présence sur le ferry, qui transportait deux Français, 31 Malgaches et 80 Comoriens, n’est pas encore certifiée. Les recherches se poursuivent, mais n’ont pour l’instant permis de ne retrouver qu’un seul corps. Ce qui laisse l’espoir à certains, comme Jean Ralambo, que le ferry s’est peut-être abrité sur la côte en attendant une accalmie météorologique. Mais les équipes qui opèrent sont pessimistes quant aux chances de retrouver des survivants. Le nombre de victimes pourrait être très élevé, d’autant plus que la présence de clandestins sur « Le Samson » n’est pas exclue.