33 athlètes camerounais à l’assaut des J.O.

Trente-trois athlètes camerounais participeront au Jeux Olympiques de Pékin (Chine), qui se tiendront du 8 au 24 août. La délégation s’est fixée comme objectif de ramener plus qu’une seule médaille au pays.

De notre correspondante au Cameroun

C’est la plus forte délégation qu’a connue le Cameroun dans l’histoire des Jeux Olympiques (J.O.). Aux Jeux d’Athènes (Grèce) en 2004, le pays avait défendu ses couleurs dans quatre disciplines, avec 13 sportifs. Cette année, avec ses 33 athlètes, le Cameroun sera présent dans neuf disciplines sportives à Pékin (Chine), du 8 au 24 août.

Plus nombreux, les athlètes camerounais auront sans doute plus de chances de remporter des médailles. « En 1968, nous avons remporté une médaille, en 1984, une autre médaille, en 2000, une médaille et en 2004 une médaille. Il faut que nous puissions aller au delà d’une seule médaille », a déclaré le président du comité national olympique, le colonel Kalkaba Malboum au cour d’une interview à la radio nationale, CRTV.

Une compétition sur plusieurs fronts

Les Camerounais vont faire valoir leur talent en athlétisme, avec la participation sur 200m de Léonie Mani. La coureuse est la plus ancienne et sans doute la plus expérimentée : c’est sa quatrième participation aux J.O. Françoise Mbango, championne du triple saut dame, va sans doute chercher à conserver son titre et Georgina Toth, la Camerouno-Hongroise, défendra le Cameroun au lancer de marteau.
En football, les Lions Espoir, aussi porteurs d’espoir de médailles, ouvriront le bal contre la Corée du Sud le jeudi 8 août.

A côté de ces athlètes, on note la présence de deux jeunes nageuses, de trois boxeurs, d’une joueuse de ping-pong, d’une lutteuse, d’un haltérophile, d’un amateur d’aviron et du judoka Franck Moussima, porte-étendard de la délégation camerounaise.

Les 33 athlètes, à qui le premier ministre a demandé d’être conquérants avant leur départ pour la Chine, seront accompagnés par 44 officiels ayant différents attributs : officiels dignitaires, chef de mission, personnel administratif, présidents de fédérations et encadreurs sportifs. Auxquels il faut ajouter une forte délégation culturelle.