26 janvier 2015 / Mis à jour à 22:12 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Zimbabwe
Zimbabwe : les mines de diamants polluent les rivières et menacent des milliers de personnes

Une étude conduite par l’Université du Zimbabwe crée la panique. Selon celle-ci, les mines de diamants rejettent de grandes quantités de produits chimiques dans les cours d’eau environnant et notamment la rivière Save, mettant en danger la santé des habitants. Certains habitants, soutenus par l’Association zimbabwéenne des avocats environnementaux (Zimbabwe Environmental Lawyers Association, ZELA) viennent de porter plainte contre trois de ces mines pour les obliger à arrêter de déverser leurs composants chimiques dans les rivières. Les populations, selon cette étude, risquent de voir le taux de cancers et d’autres maladies liées à la présence de métaux lourds dans les eaux augmenter.

Lire aussi :

- Nigeria : Amnesty International dénonce les agissements de Shell


Zimbabwe en bref
L’Union nationale africaine du Zimbabwe-Front patriotique (Zanu-PF) n’a pas fini d’agiter l’opinion publique. Et pour cause, certains ex-membres du gouvernement dont l’ancienne vice-présidente Joice...

L’actuel ministre de la Justice Emmerson Mnangagwa, qui dans le passé a contrôlé la police secrète et l’armée, a été nommé ce mercredi vice-président du parti au pouvoir, et donc automatiquement de l’Etat,...

Au Zimbabwe, le Congrès de la Zanu-PF, le parti au pouvoir se réunit ce mardi afin de désigner le successeur de Robert Mugabe ainsi que les hauts cadres du parti. Ce Congrès a lieu tous les cinq ans...


derniers articles Zimbabwe
Au Zimbabwe, la tension au sein du parti du Président Robert Mugabe est toujours palpable. Un mois après le limogeage de plusieurs ministres par Mugabe, certains d’entre eux menacent de porter...

Le Président zimbabwéen, Robert Mugabe, a annoncé qu’il limogeait deux ministres et cinq vice-ministres, qu’il considère comme ses ennemis.

L’actuel ministre de la Justice du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, a été nommé vice-président du parti au pouvoir, et donc automatiquement de l’Etat, a annoncé le Président Robert Mugabe. Il succède ainsi...


à la une




en bref