1er septembre 2014 / Mis à jour à 00:29 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Ouganda - RDC - Conflit - Coopération - Diplomatie - Guerre
RDC : des négociations en trompe-l’œil ?
Kampala, la capitale de l’Ouganda

Les négociations entre les mutins du Mouvement du 23 mars (M23) et les autorités congolaises, devaient commencer ce vendredi à Kampala, la capitale de l’Ouganda. Rien n’est moins sûr. Ni le calendrier ni l’ordre du jour n’est communiqué. Le président congolais Joseph Kabila, dont la présence avait été exigée par les rebelles, n’y sera pas présent et a préféré envoyer son ministre des Affaires étrangères et plusieurs députés. Selon nos sources, le gouvernement congolais prépare en parallèle la reconquête de Goma et de la province du Nord-Kivu.

Des négociations de façade ? Kampala, la capitale de l’Ouganda, devait être ce vendredi le lieu des négociations entre le Mouvement du 23 mars (M23) et les autorités congolaises. Pour l’heure, les pourparlers n’ont pas encore commencé, et ni le calendrier ni l’ordre du jour n’est communiqué. Et pour cause : « Ma délégation est partie ce (vendredi) matin vers 06h00 heures (05H00 GMT) et devrait arriver à Kampala cet après-midi ou ce soir », a déclaré à l’AFP Jean-Marie Runiga, chef politique du M23. « Je ne suis pas sûr quand exactement (les négociations commenceront), peut-être dimanche », a-t-il ajouté.

Les négociations, si elles se déroulent comme prévu, risquent de commencer sous des mauvais auspices. Car, le président Joseph Kabila n’y participera pas, il a préféré envoyer son ministre des Affaires étrangères et des députés. Or, les rebelles avaient fait de sa présence une exigence. Cette absence est-elle un signe de la mauvaise volonté de Kinshasa ?

La RDC prépare ses troupes

Les mutins du M23 ont quitté Goma, samedi dernier. Depuis, plusieurs contingents de policiers se sont déployés dans la ville pour la sécuriser. Selon nos sources, le gouvernement congolais prépare la reconquête de Goma et de la province du Nord-Kivu.

« Si les négociations n’aboutissent pas, ça va être un carnage. La RDC a été chercher l’aide (militaire) de l’Angola et de la Zimbabwe », nous confie une source militaire. Et de préciser : « Le gouvernement a fait semblant d’ouvrir les négociations pour que le M23 se retire de Goma, le temps de préparer ses troupes ».

Goma plongée dans la psychose

Les habitants de la capitale du Nord-Kivu attendent de pied ferme les résultats des négociations. La plupart des autorités de la province se sont réfugiées dans la ville de Bukavu. « La population est vigilante, a peur, car à tout moment ça peut barder (puisque) certains rebelles se sont fondus dans la masse se baladant en civil », témoigne un habitant inquiet joint par Afrik.com.

Pire, la psychose semble gagner Goma. « Tous les habitants qui sont restés dans la ville sont considérés par les autorités comme complices des rebelles », ajoute-t-il. Si les négociations n’apportent pas les fruits escomptés, on peut s’attendre à une reprise des hostilités d’autant que les mutins du M23 et les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) sont mutuellement stationnés à seulement 30km de Goma.


lire aussi
Les mutins du Mouvement du 23 mars (M23) ont quitté samedi Goma. Depuis, plusieurs contingents de policiers se sont déployés dans la ville pour la sécuriser. Après un week-end mouvementé, ponctué par...

Les dirigeants de la région des Grands-Lacs, réunis samedi à Kampala, la capitale de l’Ouganda, avaient ordonné aux mutins du Mouvement du 23 mars (M23) de quitter Goma, la capitale de la province du...

Un sommet extraordinaire des dirigeants de la région des Grands-Lacs s’est tenu, ce week-end à Kampala, la capitale de l’Ouganda, exhortant le Mouvement du 23 mars (M23), qui s’est emparé de Goma...

Les négociations entre le Mouvement du 23 mars (M23) et les autorités congolaises, ouvertes dimanche à Kampala, la capitale de l’Ouganda, peinent à aboutir. Et pour cause, les ex-rebelles du Congrès...

Le Mouvement du 23 mars (M23) appelle à un cessez-le-feu. La rébellion, qui affronte l’armée congolaise au Nord-Kivu depuis le mois de mai, a réclamé mercredi la signature d’un acte de paix avec les...

Onze pays africains ont conclu un accord de paix à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), samedi 24 février à Addis-Abeba, la capitale de l’Ethiopie. Un accord qui prévoit entre autres le...


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles