19 septembre 2014 / Mis à jour à 15:38 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Algérie - France - International - Libye - Mali - Pan Afrique - Conflit - Guerre - Religion - Terrorisme
Mali : Hollande est responsable

La responsabilité. C’est la première qualité de l’homme d’Etat. C’est la capacité à assumer son rôle et les choix qui s’imposent à son pays. La France de Nicolas Sarkozy portait la lourde responsabilité d’avoir livré le Sahara aux Islamistes en faisant disparaître le pôle d’équilibre libyen. Il revenait logiquement à la France de solder l’addition en libérant l’Azawad malien de ses hôtes djihadistes indésirables.

La responsabilité. C’est la première qualité de l’homme d’Etat. C’est la capacité à assumer son rôle et les choix qui s’imposent à son pays.

La France de Nicolas Sarkozy portait la lourde responsabilité d’avoir désorganisé le Maghreb en jetant hors des prisons libyennes quantité d’islamistes qui s’étaient fournis au passage dans les arsenaux ouverts de l’armée du Guide en déroute.

Dispersés sur cet immense territoire presque vierge que constitue le Sahara, les islamistes armés jusqu’aux dents n’ont pas tardé à y installer leurs réseaux, leurs circuits de trafics mafieux, en s’imposant par la terreur et par l’argent à des populations auprès desquelles ils profitaient aussi de la coïncidence de leurs discours avec des revendications identitaires très anciennes, non dénuées de justifications.

Mais derrière l’apparente identité des objectifs d’indépendance de l’Azawad, l’islamisme salafiste radical n’a pas tardé a révéler un visage encore plus dangereux pour l’héritage musulman saharien.

On déplore à Tombouctou la disparition de lieux de mémoire essentiels de l’histoire de l’Islam, classés par l’UNESCO au patrimoine mondial de l’humanité, et à partir desquels la pensée musulmane avait rayonné sur le monde dès les premiers siècles de l’Hégire. La bêtise intégriste, la bêtise au front bas, nourrie d’intolérance et d’ignorance, a brûlé les mausolées, détruit les textes incompris, piétiné la mémoire sacrée des Musulmans sahariens, mis en poussière une partie de l’héritage fragile de l’Humanité.

Effets catastrophiques de la lamentable chute de Kadhafi et de l’anarchie introduite en Libye ! Inacceptables conséquences de la guerre menée dans ce pays par la France de Nicolas Sarkozy. D’autant qu’en faisant de l’Azawad malien le pays d’asile du terrorisme islamiste, c’est au coeur de l’Afrique de l’Ouest que risquait d’être porté bientôt le ferment de la déstabilisation et de la politique de la terreur.

Dès lors, il faut saluer l’esprit de responsabilité dont fait preuve François Hollande. Il fallait solder une fois pour toute l’addition, sinon les intérêts allaient devenir de plus en plus lourds à supporter au fil des mois : sanctuarisation des itinéraires de la drogue et des trafics d’armes, consolidation de camps d’endoctrinement et d’entraînement terroristes dans le sud du Maghreb, élargissement progressif de la zone d’influence des djihadistes.

François Hollande défend-il des intérêts français ? Evidemment, parce qu’il défend pour les dix ans qui viennent la paix en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale. Or malgré la dissolution progressive des liens anciens, la France a clairement un intérêt économique majeur à voir l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale maintenir leur cap actuel de croissance économique rapide, et de développement.

Mais avant tout, François Hollande agit en homme politique responsable. Il ne fallait pas attendre un mois de plus. Il ne fallait pas attendre les chaleurs carbonisantes de l’été pour faire cette guerre au Sahara. Il fallait aller vite, stopper l’hémorragie, empêcher l’incrustation progressive des intrus salafistes dans le désert malien. La responsabilité ne se partage pas, elle ne se délègue pas. Elle s’assume. C’est parfois difficile. Mais il n’y a pas d’autre choix qui vaille.


lire aussi
Tiken Jah Fakoly est très impliqué dans la crise politique malienne. L’artiste ivoirien, installé à Bamako depuis dix ans, a sorti un single intitulé « An Ka Wili », « Levons nous ! », en langue...

Le rappeur sénégalais Didier Awadi est de retour sur scène avec un nouvel album très engagé, « Ma Révolution ». Cet opus aux sonorités très diverses traduit l’engagement de l’artiste qui n’a pas sa langue...

Ansar Dine, le groupe de Touaregs pro-charia, a annoncé ce vendredi le retrait de son offre de cessation des hostilités, dénonçant le manque de « volonté sincère de paix et de négociation du côté de la...

La tension est montée d’un cran lundi entre l’armée malienne et les islamistes d’Ansar Dine -groupe de Touaregs pro-charia (la loi islamique)- et du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de...

A la suite de la prise d’otages en Algérie, les Etats-Unis avaient décidé d’envoyer jeudi dernier 600 hommes de l’US Air Force, l’armée de l’air américaine, au Mali. Les C17, qui ont commencé mardi à...


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles