22 mai 2017 / Mis à jour à 22:53 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
RDC - Prison
RDC : évasion spectaculaire du chef d’une secte chrétienne à Kinshasa

Des hommes armés de la secte chrétienne du Bundu dia Kongo ont pris d’assaut une prison de la capitale de la République démocratique du Congo, libérant leur chef, Ne Muanda Nsemi, prophète autoproclamé, et environ 50 autres détenus.

Au terme d’une attaque spectaculaire, des membres de la secte Bundu dia Kongo, "Royaume du Congo" en kikongo, ont réussi libérer de la prison de Makala à Kinshasa leur chef et une cinquantaine d’autres personnes. Un policier et cinq attaquants ont été tués lors du raid, a déclaré le porte-parole du gouvernement Lambert Mende, qui n’a donné aucun détail supplémentaire.
Il pourrait y avoir aussi des morts paris les prisonniers.

Mr Nsemi est un prophète autoproclamé, chef d’un groupe interdit qui cherche à relancer l’ancien royaume du Kongo. Il a été arrêté, avec ses trois épouses et son fils, en mars suite à des affrontements entre ses partisans et la police.

Mr Nsemi dirige le mouvement Bundu dia Kongo, qui fait campagne pour restaurer une monarchie dans certaines régions de la RD Congo, du Congo-Brazzaville, de l’Angola et du Gabon. Il était député lorsqu’il a été arrêté à Kinshasa.

Une opération majeure est en cours à Kinshasa pour tenter de reprendre les prisonniers, rapporte la BBC.

Cette évasion massive relance la question de la gestion des prisons en RDC, où les prisonniers sont trop nombreux et les surveillants en trop petit nombre.



à la une




communiqués

afrik-foot