26 mai 2018 / Mis à jour à 02:22 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Ethiopie - Famille - Enfance
Ethiopie : une loi contre les adoptions d’enfants éthiopiens par des étrangers

L’Ethiopie est l’un des principaux pays africains ouverts aux adoptions. Toutefois, les autorités ferment peu à peu les portes des orphelinats aux Occidentaux désireux d’adopter afin d’éviter les dérives et les abus.

Le 9 janvier 2018, une loi a été votée pour limiter les adoptions d’enfants éthiopiens par des étrangers. Selon le ministère des Femmes, des Enfants et de le Jeunesse, cette mesure a été adoptée afin d’éviter les dérives et les abus envers les mineurs.

Pour la majorité des membres du Parlement, les enfants orphelins et vulnérables doivent dorénavant être pris en charge par l’Etat de leur pays natal et seulement par lui. Or, la demande est toujours aussi forte chez les couples occidentaux.

En 2016, le bilan sur l’adoption internationale établi par le Ministère des Affaires étrangères, a montré que 45,44% des enfants étrangers adoptés par des parents français sont d’origine africaine.

Des politiques de restriction

La Guinée, le Bénin, le Mali ou encore le Niger ont également décidé de les limiter les adoptions ces dernières années en imposant de nombreuses conditions supplémentaires.

Même si de nombreuses célébrités comme Angélina Jolie et Brad Pitt, continuent d’adopter en Afrique, le période ne semble plus réellement clémente pour les parents occidentaux en manque de progéniture. Les chancelleries occidentales reçoivent ainsi de plus en plus de plaintes de parents, outrés de se voir refuser leurs dossiers.

Lire aussi : RDC : colère autour de l’adoption de 300 enfants par des Français



à la une



afrik-foot