20 octobre 2017 / Mis à jour à 12:16 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Cameroun - Développement
Cameroun : 6ème Edition des Journées du Développement Durable de Douala

« Ville, Economie Numérique et Développement Durable ». C’est le thème qui a sous-tendu la 6ème Edition des Journées du Développement Durable de Douala tenue du 16 au 17 Mars 2017 dans la somptueuse Salle des Fêtes d’Akwa sous la présidence effective du Dr. Fritz NTONE NTONE, Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Douala.

Depuis désormais cinq ans, la Communauté Urbaine de Douala communie avec ses citoyens dans le cadre de la promotion des actions relatives à la préservation de l’environnement et au Développement durable à travers l’organisation des Journées du Développement Durable (JDR).

Au cours de ces deux jours de célébration, la problématique de l’innovation urbaine désormais au cœur des enjeux et des défis auxquels il faudra faire face dans les décennies à venir pour assurer la compétitivité des villes de toutes tailles, était au centre des débats. Autrement dit, l’innovation technologique dans le développement urbain soulève des questions d’ordres pratiques et méthodologiques telles que celles de savoir : quelles sont les mutations numériques susceptibles d’améliorer la gouvernance locale par la prise en compte efficace des TIC dans le développement urbain ? ; quels sont les acteurs, les filières et les innovations numériques (« Start-up ») qui participent au développement urbain sous ses aspects techniques, technologiques, politiques et sociaux ? ; la prise en compte du numérique par les politiques aboutit –elle à la valorisation et à l’accompagnement de projets innovants ?

« La 6ème édition des journées du Développement Durable se déroule dans un contexte particulier, ainsi bien aux niveaux international, national qu’infranational  » a déclaré Fritz Ntone Ntone.

La ville de Douala, faut-il encore le rappeler, est la capitale économique du pays. En plus d’abriter le principal port de la Sous-région Afrique Centrale (Port Autonome de Douala, 95% du trafic portuaire soit 11 millions de tonnes) et le principal aéroport du pays (500 000 passagers et 50 000 tonnes de fret/an), la ville de Douala contribue à hauteur de 31,2% du Produit Intérieur Brut (PIB) national, grâce à 75% des unités industrielles, à 65% des grandes entreprises (chiffre d’affaire ≥ 1milliard fcfa), 62% du chiffre d’affaires national et 45% des emplois formels. La ville bénéficie d’un secteur des services dominant (76% des activités et des revenus) qui confère à la ville une hégémonie économique évidente par rapport aux autres villes du pays grâce à un Produit Local Brut (PLB) de 3 092 milliards fcfa (2011).

Au plan universitaire, la ville de Douala abrite une cinquantaine d’Instituts Universitaires publics et privés avec des offres de formations allant des Sciences Humaines et Sociales aux sciences de l’Ingénieur et une population estudiantine estimée à près de 100 000 étudiants. Trouver des solutions pertinentes à ces enjeux implique de renouveler l’approche des politiques publiques en intégrant les enjeux actuels liés à l’innovation urbaine rendue possible, en partie grâce aux TIC afin d’accélérer la transition den la ville vers la durabilité sociale, économique et environnementale.

Dès lors, pour effectuer ce saut qualitatif indispensable, il est nécessaire d’identifier les acteurs émergents qui participent au développement urbain sous ses aspects techniques, technologiques, politiques et sociaux (Start-up), et de créer les conditions propices à leur développement constant.

En effet, des initiatives en matière d’économie numérique en général et d’innovations urbaines en particulier se développent mais sans que n’ait vraiment pu émerger un accompagnement des bonnes pratiques et des méthodes, garant de la valorisation des démarches innovantes et de leur durabilité.

Autrement dit, « innover dans la ville est donc devenu une préoccupation centrale tant pour les élus que pour les entreprises ou même les citoyens ».



à la une




communiqués

afrik-foot