18 décembre 2014 / Mis à jour à 22:47 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Somalie - Politique - Crime et banditisme - Election
Somalie : Hassan Cheikh Mohamoud se réfugie dans un bunker

Hassan Cheikh Mohamoud s’est réfugié, ce mercredi soir, à la Villa Somalia, une sorte de bunker hébergeant certaines institutions somaliennes et où réside toujours l’ancien chef de l’Etat, Sharif Cheikh Ahmed. Le nouveau Président somalien a échappé ce mercredi à un attentat suicide perpétré par les Shebab.

Il fallait à tout prix mettre le nouveau président somalien à l’abri du danger. Elu ce lundi à la tête de la Somalie, Hassan Cheikh Mohamoud a été la cible d’un attentat dès mercredi orchestré par les Shebab. Il a donc été contraint de se réfugier ce mercredi soir à la Villa Somalia, un bunker hébergeant un certain nombre d’institutions de la Somalie, où réside par ailleurs l’ancien chef de l’Etat, Sharif Cheikh Ahmed.

« Il y demeurera en compagnie de son prédécesseur Sharif Cheikh Ahmed, qu’il a battu lundi au deuxième tour de scrutin, jusqu’à la passation de pouvoir prévue dimanche 16 septembre », a indiqué à l’AFP le colonel Ali Houmed, porte-parole de la force de l’Union africaine (Amisom).

Ce mercredi, Hassan Cheikh Mohamoud a été ciblé par les Shebab. Le nouveau Président somalien est sorti sain et sauf de cet attentat qui a eu lieu devant son hôtel de résidence à Mogadiscio. L’attentat a été revendiqué par les islamistes insurgés qui ont déclaré être « responsables de l’attaque contre le soi-disant président », tout en mettant en garde les autorités somaliennes : « De telles attaques continueront jusqu’à ce que la Somalie soit libérée », a prévenu Ali Mohamoud Rage, porte-parole des islamistes insurgés.

Hassan Cheikh Mohamoud, outsider, a créé la surprise en devenant président de la Somalie. Cet universitaire, âgé de 56 ans, l’a emporté par 190 voix contre 79 en faveur du chef d’Etat sortant Sharif Cheikh Ahmed, pourtant annoncé favori. Ce sont les 270 députés somaliens, réunis ce lundi à l’école nationale de police de Mogadiscio, qui ont par leur vote désigné le Président de la République.

Cet attentat, perpétré par les Shebab contre Hassan Cheikh Mohamoud, est la conséquence directe de la recrudescence de la sécurité autour du nouveau président. Désormais, il faudra donc déjouer les protections de la Villa Somalia pour approcher le chef de l’Etat.

Lire aussi :

- Somalie : le nouveau président échappe à un attentat terroriste

- Hassan Cheikh Mohamoud, un homme neuf pour la Somalie

- Somalie : Hassan Cheikh Mohamoud, cet outsider est élu président


Crédits photo : www.elwatan.com/


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles