24 avril 2014 / Mis à jour à 17:47 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Somalie - Politique - Terrorisme - Crime et banditisme - Election
Somalie : le nouveau président échappe à un attentat terroriste

Les Shebab ont revendiqué l’attentat qui a visé ce mercredi le nouveau président somalien Hassan Cheikh Mohamoud, à l’entrée de son hôtel à Mogadiscio, la capitale de la Somalie. Hassan Cheikh Mohamoud est sain et sauf. Les islamistes insurgés, qui accusent les pays voisins de la Somalie d’ingérence, ont condamné lundi l’élection présidentielle, dénonçant une "opération des ennemis de la Somalie".

Il n’aura eu que peu de répit suite à sa victoire lundi à l’élection présidentielle. Ce mercredi, Hassan Cheikh Mohamoud a déjà été ciblé par les Shebab. Le nouveau président somalien est sorti sain et sauf de cet attentat qui a eu lieu devant son hôtel de résidence à Mogadiscio.

« Il y a eu une explosion près de l’hôtel [...] Le président est indemne, tous ceux qui étaient à l’intérieur de l’hôtel sont indemnes », a déclaré à l’AFP le colonel Ali Houmed. « Il s’agit probablement d’explosions suicides », a précisé Ali Mohamed, un policier somalien.

L’attentat a d’ores et déjà été revendiqué par les Shebab qui déclarent être « responsables de l’attaque contre le soi-disant président », tout en mettant en garde les autorités somaliennes : « De telles attaques continueront jusqu’à ce que la Somalie soit libérée », a prévenu Ali Mohamoud Rage, porte-parole des islamistes insurgés.

De la parole aux actes

Les Shebab condamnent l’élection présidentielle. Dénonçant l’ingérence des pays voisins de la Somalie, les islamistes insurgés avaient dénoncé ce lundi « une opération des ennemis de la Somalie ». En revanche, ces derniers avaient affirmé qu’ils n’en voulaient pas au nouveau président somalien Hassan Cheikh Mohamoud. « Il n’y a rien de personnel contre le nouveau président mais l’ensemble du processus électoral est un projet ennemi », avait souligné le porte-parole de l’organisation terroriste.

Cet attentat, perpétré par les Shebab contre Hassan Cheikh Mohamoud, vient en tout cas justifier le renforcement des mesures de sécurité mises en place ce lundi, le jour de l’élection présidentielle, à l’Ecole nationale de police de Mogadiscio où s’est déroulé le scrutin.

Lire aussi :

- Hassan Cheikh Mohamoud, un homme neuf pour la Somalie

- Somalie : Hassan Cheikh Mohamoud, cet outsider est élu président


Crédits photo : www.elwatan.com/


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles