15 septembre 2014 / Mis à jour à 22:30 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Tanzanie - Immigration
Tanzanie : le périple meurtrier des migrants clandestins
Des centaines de migrants clandestins tentent régulièrement d’entrer en Tanzanie dans le but de se rendre en Afrique du Sud. Mais le voyage est rude. Ils sont nombreux à périr en cours de route. C’est le cas de ces 43 migrants, retrouvés morts mercredi dans un camion.

Ils rêvaient à de meilleures conditions de vie. Mais c’est la mort qu’ils ont rencontrée sur leur route. Quarante-trois migrants clandestins ont péri dans un camion bondé en Tanzanie. Les corps ont été découverts mercredi dans la province de Dodoma, à 400 km de Dar-es-Salam, la capitale économique du pays. Selon un responsable local, « les victimes ont été asphyxiées dans le camion dans lequel se trouvaient plus de cent personnes. Je ne peux pas dire avec certitude qui ils sont, mais ils ont l’air somaliens ou éthiopiens ». Ce sont des habitants qui auraient averti les services de police. Ils ont aperçu sur la route plusieurs corps, certains déjà en décomposition, gisant sur le sol. Selon la police, 82 personnes auraient survécu au drame.

Un drame récurrent

Ces migrants clandestins avaient entrepris leur voyage depuis cinq mois. Ils sont entrés par le Kenya avant de poursuivre leur périple en Tanzanie. Ils cherchaient à atteindre le Malawi pour ensuite se rendre en Afrique du Sud, où ils espéraient trouver un emploi. Pour atteindre leur destination finale, ils sont montés à bord du camion, où 43 d’entre eux sont décédés. Le chauffeur les a abandonnés en plein milieu de la brousse. En fuite, il est activement recherché par les autorités tanzaniennes.

Ce type de drame est récurent en Tanzanie. Fin décembre 2011, vingt clandestins avaient vécu le même sort. Les victimes auraient été retrouvées asphyxiées. De plus en plus de Somaliens et d’Ethiopiens tentent de passer par le pays en espérant atteindre l’Afrique du Sud, mais le voyage est souvent rude. Certains ne voient jamais le bout du chemin. Ils meurent en cours de route de noyade, de faim, ou encore d’asphyxie. Dernièrement, au moins 47 personnes ont péri dans un naufrage au Lac Malawi. Elles faisaient parti d’un groupe de migrants clandestins qui tentaient de rejoindre le Malawi dans l’espoir de trouver des meilleures conditions de vie en Afrique du Sud. Mais à quel prix ?

Lire aussi :

- Ces immigrés européens qui fuient la misère en partant vers l’Afrique


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles