26 octobre 2014 / Mis à jour à 22:14 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux

Guinée - Politique
Guinée : la junte fixe la date des élections
Elles devraient se tenir au cours du dernier trimestre 2009. La junte au pouvoir a fait publier, vendredi soir, un communiqué dans lequel elle oriente l’opinion quant à la période de la tenue des élections. Ledit communiqué, qui annonce que le scrutin aura lieu à la fin de cette année, a été rendu public par le directeur du bureau de presse de la présidence de la République, le capitaine Mandjou Dioubaté.

Notre correspondant en Guinée

Les élections en Guinée auront lieu au cours du dernier trimestre de l’année en cours. L’annonce a été faite hier soir par le Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD). Mais le communiqué du CNDD ne précise pas l’ordre des élections. Qu’à cela ne tienne, la junte demande à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et au ministère de tutelle, le ministère de l’Administration du Territoiure et des Affaires Politiques, de prendre toutes les dispositions utiles pour le respect de ce calendrier.

A préciser que désormais, depuis la décision prise par la junte le 4 janvier dernier, c’est la CENI qui est chargée d’organiser les prochaines échéances électorales, et le ministère devient un partenaire technique. Une rencontre entre le CNDD, le gouvernement, les partis politiques, les syndicats et la société civile a été auparavant programmée par la voix du porte parole du gouvernement, Justin Morel Junior.

Selon certaines indiscrétions, le président malien Amadou Toumany Touré (qui est venu pour prendre part au quarantième jour du décès du président Lansana Conté, accompagné de son homologue de la Guinée Bissao) en est pour beaucoup dans cette annonce ’’anticipée’’. Elle aurait pour objectif, dit-on, de donner une fois encore la preuve de la volonté de la junte de revenir à l’ordre constitutionnel. Après sa prise du pouvoir, le capitaine Moussa Dadis Camara, avait annoncé, le 25 décembre, un délai de 18 mois avant la tenue de l’élection présidentielle.


dossier
Après une longue agonie, le général Lansana Conté est décédé le 22 décembre, à Conakry, après avoir régné 24 ans sur la Guinée, laissant derrière lui un pays aux infrastructures quasi inexistantes et une population très pauvre. Le lendemain, un groupe de militaire putschistes, le Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD), a pris le pouvoir. Son leader, le capitaine Moussa Dadis Camara, a été proclamé président de la Guinée. Il a promis à la population guinéenne de combattre la...


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles