19 avril 2014 / Mis à jour à 03:48 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Maroc - Audiovisuel
Les chaînes TV françaises n’ont pas la cote au Maroc
Les téléspectateurs marocains semblent de moins en moins apprécier les chaînes de télévision françaises, révèlent des statistiques de Marocmétrie. En revanche, les chaînes publiques en hertzien terrestre et celles du groupe MBC par satellite caracolent en tête.

Les marocains sont férus de télévision. Ils regardent le petit écran 3h17 par jour rapporte l’étude de Marocmétrie, l’organisme officiel de mesure d’audience, et ce chiffre montre à 4h07 en période de Ramadan. Et première constatation, ce sont les chaînes publiques (Al Aoula, 2M, Al Maghribia, Arryadia et Arrabiaa) qui se taillent la part du lion avec près de 50% de part de marché.

Diffusée par satellite, les chaînes françaises n’ont de leur coté pas du tout la cote. Elles affichent un taux d’audience de 0,5% pour leur ensemble : TF1, France 2, France 3, France 5, Canal+, M6 et Arte, souligne l’enquête, précisant que sur les 15 chaînes étrangères sondées, les chaînes françaises se partagent désormais la 12ème place.

Selon Marocmétrie, qui a mené son enquête auprès d’un échantillon représentatif de 3.750 individus, en installant des audimètres dans 750 foyers, les téléspectateurs marocains sont beaucoup plus férus de chaînes arabes diffusées à travers le satellite NileSat.

En tête de liste, l’on retrouve MBC 2 qui diffuse de la fiction et des films d’action sous-titrés en arabe à longueur de journée. Cette chaîne décroche 7,5% de part d’audience, tandis que MBC 4 lui emboîte le pas avec un score de 5,6%.

La chaîne qatarie d’informations continus Al-Jazeera arrive en troisième position avec 5%, MBC décroche 3,9%, Rotana 3% et MBC Action 2,5%, suivies d’Al Arabia, LBC et Medi1 Sat (émettant à partir de Tanger) avec 0,4% de part d’audience.

Selon un professeur universitaire, Yahya El Yahyaoui, cité dans l’étude, la population est beaucoup plus portée sur les chaînes arabes car, il y a d’abord la question de la langue et ensuite celle de l’identification, estimant que les chaînes arabes "répondent aux préoccupations" des téléspectateurs marocains.

"Les sujets discutés la majorité du temps par les chaînes françaises sont franco-français, les téléspectateurs ne se retrouvent pas dans ce genre d’émissions", a-t-il précisé.

D’après l’analyse de Marocmétrie, le téléspectateur type de l’ensemble du bouquet de MBC (Middle East Broadcasting Center) est plutôt arabophone et âgé de 30 ans et plus, notant que les fictions et les émissions de variétés sont les programmes préférés chez ce profil de spectateur.

Le Groupe MBC, lancé en septembre 1991, offre un plateau de programmes composés de fictions américaines, de feuilletons arabes et d’émissions de talk-shows.

Ce Groupe, qui comprend quatre divisions : télévision, radio, collecte d’information et production, revendique aujourd’hui 41% de part d’audience dans le Golfe.

Avec Panapress


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles