Tour du Faso 2003 – huitième étape

Photo du jour

Que dire, sinon que les Burkinabè ne cessent de briller sur les routes du Faso et… de multiplier les erreurs tactiques ! Mahamadi Sawadogo, s’est aujourd’hui lancé dans une échappée solitaire superbe mais insensée qui l’a épuisé et sérieusement compromis ses chances de victoire au sprint.

Conséquence directe : le Français Brice Bouniot (Isère), second de la sixième étape remportée derrière Zongo (lequel n’avait commis aucune erreur dans la conduite sa course), tient enfin sa victoire d’étape. Le leader des coureurs Burkinabè, très en jambes depuis deux jours, peut toutefois se consoler avec les maillots bleu (meilleur Africain) et vert clair (meilleur UEMOA), qu’il retrouve en se hissant à la sixième place du classement général. Après son incroyable raid solitaire, c’est un minimum…

Le bon coup part très tôt
Le départ de la 8e étape du 17e Tour du Faso, Ouahigouya – Boussé (128,5 km), a été donné ce matin à 8h05 à un peloton composé de 73 coureurs (aucun non partant). Le scénario est classique, avec des attaques rapides, maîtrisées par le peloton, puis la formation d’une échappée fleuve, partie au Km 20 et composée de K. Kermer, B. Boniot, M. Sawadogo et K. Pattyn. A mi-course, ce dernier est rejoint par son équipier G. Cuylits et par G. Sawadogo, avant d’être irrémédiablement lâché. Au Km 55, l’écart avec le peloton s’élève à une minute.

M. Sawadogo a les yeux plus gros que les mollets…
Alors que l’échappée a toutes les chances d’aller au bout, M. Sawadogo s’en va seul et distance ses rivaux. Il « creuse le trou » et semble bien parti pour remporter cette étape, quand le vent s’en mêle… A vingt kilomètres du but, confronté à l’harmattan soufflant de face, Mahamadi voit son avance décroître à la vitesse d’un compte en banque étudiant en début de mois et, mètre après mètre, les quatre poursuivants (K. Kermer, B. Boniot, G. Sawadogo et G. Cuylits) refont leur retard. Le malheur touche également le frère, Gweswende Sawadogo, victime d’une crevaison dans le final, de sorte que Mahamadi se retrouve à Boussé confronté à trois sprinters véloces, bien moins fatigués que lui.

Bouniot enfin récompensé…
Au sprint, le Français Bouniot, présent dans tous les bons coups depuis quelques jours, déjoue la stratégie mise en place par le maillot vert, K. Kermer, et s’impose assez facilement. Alerté par l’écart creusé par les échappés, Tjallingii, a fait rouler ses troupes et contribué au retour du peloton dans le sillage des fuyards (15 secondes de retard sur la ligne) ; en conséquence, les positions au classement général demeurent identiques à ce qu’elles étaient hier.
Copyright A.S.O 2003

animlight.swf

Le Classement de l’étapeClassement-Etape-8.jpg

Le Classement généralclassement-genral-Etape-8.jpg