RDC : voici le bilan provisoire de l’éruption du volcan Nyiragongo à Goma


Lecture 3 min.
RDC volcan
RDC volcan

L’éruption du volcan Nyiragongo, a causé la mort de 15 personnes, dont 9 suite à l’accident de circulation et 2 calcinées par la lave. Tel est le bilan provisoire établi par le gouvernement congolais, après l’éruption du volcan Nyiragongo, ce samedi, à Goma, dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

« Le bilan provisoire fait état de d’à peu près 15 morts dont 9 de suite d’un accident de circulation alors que la population était en cours d’évacuation vers Sake. 4 prisonniers qui ont tenté de fuir de la prison de Munzenze ont été rattrapés et ça s’est terminé par la mort de 4. Les deux autres personnes sont calcinés ce matin », a déclaré, dans la soirée de ce dimanche, Patrick Muyaya, ministre de l’Information et communication, porte-parole du Gouvernement, au cours d’une conférence de presse, dans la soirée de ce dimanche 23 mai.

 « Plus de 150 enfants ont été séparés de leurs familles »

Avant le bilan officiel, l’UNICEF a publié un communiqué de presse dans lequel elle a « signalé que plus de 150 enfants ont été séparés de leurs familles et que l’on craint que plus de 170 autres ne soient disparus alors que les gens ont fui la ville de Goma (…) On ne sait pas encore combien de foyers ont été touchés par l’éruption dans le territoire de Nyiragongo, au Nord de Goma. Des dizaines d’enfants de la zone de l’aéroport de la ville se sont retrouvés sans abri et sans ressources », peut-on lire dans ce document.

La prise en charge des sinistrés s’organise

L’éruption de ce volcan a semé une panique générale à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu ; province en proie aux violences des groupes armés. Pour la sécurité des habitants de cette ville, le gouvernement a « ordonné aux Forces armées de la République Démocratique du Congo et à la Police nationale congolaise d’assurer la sécurité de la ville de Goma et dans les voies d’évacuation, afin d’éviter des cas de vols, de barbarie et d’infiltration pendant l’évacuation », a indiqué M. Muyaya.

Cette catastrophe naturelle a causé le déplacement d’au moins 3 000 personnes vers le Rwanda, selon les informations publiées par les médias rwandais. D’après nos sources à Goma, des centaines de maisons et des bétails ont été calcinés par les laves du volcan Nyiragongo. Face à cette crise humanitaire, le gouvernement s’active : « Nos collègues sont déjà en route pour l’aéroport, ils arriveront tard dans la nuit. Mais le gouvernement avait manifesté, depuis hier, la volonté de prendre en charge les premiers besoins de la population, cela a été fait, et une présence gouvernementale sur place, dès les premières heures de demain, permettra à la population de Goma, de voir que la République est mobilisée », a ajouté le ministre Muyaya.

A lire : RDC : tout savoir sur l’éruption du volcan Nyiragongo à Goma

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter