Ouganda : « prison break » à Karamoja

Prisonniers en fuite

Comme dans un film hollywoodien, des détenus d’une prison ougandaise ont maîtrisé leurs gardes et 219 d’entre eux se sont échappés avec au moins 15 armes à feu, mercredi soir. Mais deux ont été tués après que les forces de sécurité ont lancé une opération pour les rattraper, a déclaré ce jeudi une porte-parole de l’armée.

Rien à envier à la série « Prison break ». Les détenus se sont évadés de la prison de Karamoja, une région éloignée et semi-aride du nord-est, a déclaré la porte-parole de l’administration pénitentiaire, le brigadier Flavia Byekwaso. Avant de s’enfuir, ils ont pénétré par effraction dans l’armurerie de la prison et ont volé 15 fusils AK-47, 20 chargeurs et d’autres munitions. « C’est une évasion massive… c’étaient des criminels purs et durs », a-t-elle dit, ajoutant qu’il s’agissait de meurtriers, de voleurs et de violeurs.

Après cette évasion spectaculaire sans précédent dans le pays, une grande opération de sécurité était en cours pour rattraper les détenus. Malheureusement, deux d’entre eux ont été tués dans la poursuite, tandis que deux avaient été de nouveaux arrêtés, a-t-elle déclaré. « Le fait qu’ils aient des armes et une longueur d’avance sur les heures d’obscurité a rendu la recherche plus difficile. Ils ont eu toute une nuit pour se disperser et se cacher, cela complique nos efforts, mais nous les obtiendrons », a ajouté Byekwaso.

A signaler que le nombre total de détenus en Ouganda a augmenté de 10% et est passé à 65 000, au cours des cinq mois précédant le mois d’août, selon le service pénitentiaire. Une poussée attribuée à un grand nombre de personnes appréhendées pour des violations de diverses mesures anti-Coronavirus, comme les couvre-feux et les restrictions de voyage.

Signalons toutefois qu’il s’agissait de la troisième évasion de prisonniers en Ouganda depuis de l’apparition de la pandémie de Covid-19, au mois de mars dernier. Des craintes de contracter le virus, dans des prisons exiguës, auraient incité les détenus à s’échapper. Au moins trois cas de Coronavirus ont été signalés dans les prisons ougandaises.