Nigeria : les retraités demandent à Buhari une révision à la hausse de la pension

Le Président du Nigeria, Muhammadu Buhari

Le président du Congrès de la zone sud-ouest des retraités fédéraux dans les collèges fédéraux d’éducation, le Dr Stephen Fatusin, a exhorté le Président du Nigeria, Muhammadu Buhari, à aider les retraités pauvres en approuvant l’augmentation, car les dures réalités économiques du pays ne sont pas du tout favorables à leur qualité de vie.

Dr Stephen Fatusin

Le Dr Stephen Fatusin, qui a pris la parole lors d’une conférence de presse à Abuja, a déploré que la situation actuelle des retraités soit si mauvaise et que certains ne gagneraient que 8 000 nairas par mois, voire moins… Il a ajouté que l’augmentation de leurs revenus contribuerait grandement à atténuer les incalculables difficultés des pauvres et des retraités âgés, dont beaucoup n’ont pas d’autres sources de revenus. Il a révélé que, comme le prescrit la Constitution de 1999 de la République fédérale du Nigeria, les retraités fédéraux avaient déjà été examinés, mais n’attendaient que l’approbation du Président Muhammadu Buhari, afin qu’elle puisse être appliquée.

La dernière révision des pensions fédérales remonte à 2009, alors que le Nigeria avait encore une économie vigoureuse. Entretemps, les salaires fédéraux de la main-d’œuvre existante ont été revalorisés, l’année dernière, le 18 avril 2019, et l’augmentation de salaire a, depuis, été approuvée, mise en œuvre et les travailleurs reçoivent maintenant des salaires revalorisés.

« Nous devons admettre que l’administration actuelle a été l’une des meilleures parmi les différents gouvernements de ce pays en ce qui concerne sa disposition au sort des retraités. De plus, l’organisation mise en place pour s’occuper du bien-être des retraités, la Direction de l’arrangement transitoire des retraites (PTAD) est désormais dotée de directeurs dignes, honnêtes, travailleurs et sensibles au sort des retraités contrairement aux précédents », a déclaré Fatusin.

Toujours selon le Dr Stephen Fatusin, le secrétaire exécutif actuel écoute désormais le bruit des retraités et insiste pour faire ce qui est juste et nécessaire pour résoudre les problèmes émergents sans compromettre les bonnes normes. Il sympathisait avec le Président Muhammadu Buhari, dont l’administration a été hantée par divers problèmes allant de l’insurrection déchaînée, du banditisme, des enlèvements et des viols, qui ont pris des proportions épidémiques, et maintenant le Covid-19, qui a réduit les économies de la plupart des pays, Nigeria inclus.

« On s’attendrait à ce que l’Union nigériane des retraités (NUP), dirigé par le Dr Afolayan, se mette en action pour signaler, à plusieurs reprises, le sort des retraités. Malheureusement, ce n’est pas le cas. Les soi-disant officiers nationaux du NUP ne semblent se réjouir que de la perception des cotisations et du plaisir, laissant le corps des retraités pauvres subir des épreuves incalculables. Nous les appelons à prêter leur voix afin que notre voix puisse être plus stridente », a indiqué le Dr Stephen Fatusin.

« Lorsque le bien-être des retraités est bien traité, le gouvernement envoie un bon signal à la main-d’œuvre que leur avenir est assuré, mais quand cela se passe tel qu’il est maintenant, un mauvais signal est perçu par la jeune génération qui sort de son moyen de voler avec l’intention perverse d’assurer leur avenir. Si vous traitez très bien les retraités, vous découragez la corruption des travailleurs actifs », a-t-il ajouté.