Nigeria : des « voyous » s’attaquent au gouverneur Akeredolu

Moins d’un mois avant l’élection du gouverneur dans l’État d’Ondo, au Nigeria, le Parti démocratique populaire (PDP) et le Congrès des progressistes (APC) de l’État se sont mutuellement accusés après l’attaque de leurs convois de campagne à Oba-Akoko, dans le gouvernorat local d’Akoko, au sud-ouest Zone de l’état ce mercredi. Ils sont 5 blessés et 8 véhicules détruits pendant l’affrontement des convois d’Akeredolu et de Jegede.

La tension politique dans l’État d’Ondo s’est intensifiée, ces derniers temps. Plusieurs véhicules auraient été détruits à la suite d’un affrontement entre les partisans de l’APC et du PDP, dans l’État d’Ondo. Ces attaques ont eu lieu lorsque le convoi d’Akeredolu a croisé le convoi de Jegede dans la ville pendant les campagnes.

L’actuel gouverneur de l’État d’Ondo, Akeredolu, qui cherche à briguer un second mandat à la tête de la plateforme du Congrès de tous les progressistes (APC), a blâmé le PDP pour ce qui est de l’attaque. Richard Olabode, le porte-parole de l’organisation de campagne Akeredolu, a accusé que des « voyous » fidèles au PDP avaient d’abord attaqué le convoi du gouverneur à Oba-Akoko et incendié le véhicule de campagne.

Il a appelé les services de sécurité à enquêter sur l’attaque contre le gouverneur et à traduire en justice les auteurs. Mais dans une contre-accusation, le porte-parole du PDP, Kennedy Petetei, a blâmé les «voyous» d’APC pour l’attaque du convoi de Jegede. Les organisations de campagne de l’APC et des candidats du PDP se sont pointées du doigt les accusateurs.

Il a affirmé que les assaillants sont descendus du convoi du gouverneur pour attaquer l’équipe de campagne du PDP. Le commandement de la police de l’État d’Ondo a indiqué avoir déployé des agents pour calmer la situation. Selon Petetei, certains des partisans de Jegede avaient été blessés et avaient été transportés à l’hôpital pour des soins.

Le commandement de la police de l’État d’Ondo a confirmé l’affrontement dans la communauté. Pendant ce temps, le gouverneur adjoint de l’État d’Ondo, Ajayi Agboola, a accusé son patron, le gouverneur Rotimi Akeredolu, de vouloir gâcher sa campagne. Agboola conteste la position du directeur général de l’État d’Ondo sous les couleurs du Parti travailliste du Zenith, n’ayant pas réussi à obtenir le ticket du Parti démocratique populaire (PDP).