Libye : explosions et fusillades à Tripoli

Des explosions et fusillades ont retenti ce mercredi dans la capitale libyenne Tripoli, près de deux sites militaires.

Selon des habitants, des explosions et des fusillades ont retenti aux premières heures ce mercredi près de deux sites militaires de la capitale libyenne Tripoli. Ces fortes explosions d’origine inconnue ont été entendues près de la caserne de Yarmouk dans le quartier de Salaheddine. La situation a paru se calmer par la suite.

Dans l’est de la localité, des combats ont aussi été signalés près d’un camp militaire du faubourg de Tadjoura. « Nous entendons des explosions vraiment très fortes et des tirs près du camp mais nous ne savons pas qui tire », a dit un habitant. La situation est très tendue actuellement en Libye. Surtout depuis que des miliciens ont pris d’assaut dimanche le siège du Congrès général national (CGN), le Parlement mis en place après la chute de Mouammar Kadhafi.

Cette attaque a été revendiquée par le général Khalifa Haftar, qui a en outre annoncé le lancement d’une campagne contre les islamistes à Benghazi, la grande ville de l’est de la Libye. Pour apaiser les tensions, la commission électorale a proposé d’organiser des élections législatives le 25 juin, alors que le général Haftar et d’autres mouvements armés ont demandé la dissolution du Parlement, paralysé par ses divisions entre un camp islamiste et des forces modérées.

Le gouvernement a demandé au CGN de suspendre ses travaux jusqu’à ces élections et d’annuler la désignation dans des conditions contestées de l’homme d’affaires Ahmed Maïtik au poste de Premier ministre. Il a invité aujourd’hui les conseils locaux à travers le pays à appuyer sa proposition, rapporte l’AFP. Depuis la chute de Mouammar Kadhafi, le chaos s’est installé en Libye. L’insécurité est toujours de mise et les autorités peinent à rétablir l’ordre.