Les routes du Burkina Faso ensanglantées

Soixante-sept personnes ont péri dans un accident de la circulation survenu ce samedi à Boromo, à 175 km à l’ouest de Ouagadougou. Le gouvernement burkinabé a appellé au respect stricte du code de la route. C’est l’un des accidents les plus meurtriers survenus sur les routes d’Afrique de l’ouest.

Le gouvernement burkinabé a appelé, ce dimanche , au « respect strict » du code de la route suite à l’accident de la circulation survenu ce samedi à Boromo, à 175 km à l’ouest de Ouagadougou. Il a fait 67 morts, selon un bilan établi dimanche par les autorités locales.
L’accident s’est produit entre un car de transport de voyageurs et un camion transportant du sucre.

« La majorité des passagers sont des Burkinabé, du village de Imasgho, près de Koudougou », a déclaré Moumouni Ouango, chef de la gare routière de Koudougou. On dénombre trois morts ivoiriens, selon l’AFP. L’enquête a montré qu’il y avait une surcharge de passagers et que le car transportait en plus du bétail.

Une vision « cauchemardesque »

Le véhicule à bord duquel se trouvaient 75 passagers est entré en collision avec un camion roulant en sens inverse et dont le chauffeur aurait perdu le contrôle. Des dizaines de corps calcinés jonchaient le sol. C’est l’un des accidents les plus meurtriers en Afrique de l’ouest.
Le décor est « cauchemardesque » résumaient les personnes qui ont constaté de visu l’ampleur du drame.

L’arrivée des secours sur les lieux du drame n’a pas changé le cours des événements puisque le feu qui s’est déclenché a complètement dévoré les deux véhicules accidentés et une bonne partie de leurs occupants.
Les familles des victimes ont été reçu des messages de condoléances et le gouvernement leur a exprimé sa vive compassion en souhaitant un prompt rétablissement aux blessés.

Cette tragédie remet sur le tapis la nécessité du respect stricte des normes de la conduite et du code de la route tel que l’exige le gouvernement burkinabè, très affecté par ce drame. Le chef de l’Etat burkinabé, Blaise Compaoré, a exprimé sa « profonde compassion » aux victimes de cette tragédie meurtrière.