Gabon : un homme âgé de cinquante ans succombe au Covid-19

Illustration

Sur le continent africain, le nombre de décès de malades atteints du Coronavirus ne cesse d’augmenter, même s’il n’est pas encore alarmant. Ce matin, un malade âgé de cinquante ans a rendu l’âme au Gabon.

Même si le rythme est encore assez lent, comparativement à ce qui s’observe dans des pays comme l’Iran, l’Italie, le nombre de décès de personnes malades du Covid-19 ne cesse d’augmenter sur le continent africain. A cette date, l’Afrique compte 19 décès sur environ 900 personnes contaminées. C’est avec un décès enregistré au Gabon, ce jour, que le nombre est porté à 19.

La nouvelle a été annoncée ce matin par le secrétaire général du ministère gabonais de la Santé, le docteur Guy Patrick Obiang Ndong. Si l’identité ni la nationalité de l’homme qui a rendu l’âme n’est précisée, on sait qu’il « est décédé à 08H05 des suites des complications de son diabète et d’un syndrome de détresse respiratoire aiguë » et que le décès est survenu à l’hôpital d’instruction des armées d’Akanda, au nord de Libreville.

Le défunt est revenu d’un séjour en France, il y a quelques jours. En dehors de lui, trois autres patients sont toujours en vie, ce qui porte à quatre le nombre total de cas identifiés dans le pays dirigé par Ali Bongo. Avec ce décès, l’Afrique subsaharienne compte en tout deux morts du Coronavirus et la sous-région d’Afrique centrale, le premier, loin derrière la partie septentrionale du continent qui comptent une dizaine de morts. L’Algérie vient en tête, avec huit morts, suivie de l’Egypte avec six ; le Maroc en compte deux, le Soudan et le Burkina Faso, un chacun.