Éducation Pérou : ECOLECUA , un livre sur les afropéruviens dans les écoles

Le 17 janvier 2007, le président Alan García, le Ministre de l’Éducation et le Vice- ministre présenteront les livres publiés par le Ministère de l’Éducation et qui seront remis gratuitement cette année aux élèves péruviens. Les livres présentés sont écrits en plusieurs langues: quechua, aymara, shipibo, awajun, etc. Parmi ces livres se trouve ECOLECUA avec un premier tirage de 10,000 exemplaires.

¡ÉCOLECUA! Est une exclamation qui signifie « Il a mis en plein dans le mille ». Nous pensons que avec la publication de ce livre, le Ministère de l’Éducation a visé juste, contribuant à ce que les élèves du Pérou connaissent les contributions, les coutumes et les traditions du peuple afro péruvien.

¡ÉCOLECUA! Est le premier livre sur la culture afropéruvienne publié par le Ministère. Nous espérons que sa diffusion favorisera la diffusion et la revalorisation des afrodescendants au Pérou.

Si on jette un regard sur notre pays, on verra qu’il ‘agit d’un pays très varié, non seulement par la diversité des climats, paysages, plantes et animaux, mais aussi parce que sa population présente diverses façons d’être, de penser et de parler, différentes coutumes, modes alimentaires, etc. Au Pérou, de nombreux peuples vivent ensemble, parmi eux, le peuple afropéruvien.

Le Ministère de l’Éducation à travers la Direction de l’Éducation Interculturelle Bilingue –DEIB- réalise actuellement de nombreuses activités pour promouvoir la visibilisation du peuple afropéruvien: Tables rondes de dialogue à Cañete et Nasca, Réunions avec les organisations afro et le premier concours de littérature infantile afropéruvienne « Les afrodescendants au Pérou » qui est l’une des activités ayant eu l.

Les contes, poèmes et récits du présent livre appartiennent aux gagnants dudit concours et reflètent le mode de vie, d’être et de penser et de ressentir du peuple afropéruvien qui représente près de 10% de la population totale du Pérou. Un peuple qui n’a pas perdu sa richesse culturelle qui a contribuée à construire la nation péruvienne. Parmi ces principales contributions, on note la gastronomie variée, sa vision du monde, la tradition orale et musicale, les savoirs, les pratiques religieuses entre autres.

Le concours a été organisé par la DEIB du Ministère de l’Éducation et le Comité d’Organisation comptait diverses institutions travaillant pour la revalorisation de la culture afro péruvienne, parmi elles : Asociación Pluriétnica Impulsora del Desarrollo Comunal y Social –APEIDO-, Asociación Negra de Defensa y Promoción de los Derechos Humanos –ASONEDH-, Centro de Desarrollo Étnico –CEDET-, Cimarrones Comunicación Interétnica Global, Foro Afroperuano, Instituto Nacional de Pueblos Andinos, Amazónicos y Afroperuanos –INDEPA-, Lundú, Asociación Negra Margarita, Mesa de Trabajo Afroperuana, Mesa técnica y diálogo permanente del pueblo afroperuano, Organización para el desarrollo de los Afro Chalacos –ODACH-, Organización de Mujeres Chincha, Orgullo Afroperuano, Pastoral Afroperuana, Red Nacional de Mujeres Artesanas.