Direct – Côte d’Ivoire : Gbagbo assiégé

L’offensive des pro-Ouattarra à Abidjan soutenue par les forces françaises et l’ONU ont gagné en intensité. Le président sortant Laurent Gbagbo pourrait bien vivre ses dernières heures au pouvoir. Son régime s’effondre chaque heure un peu plus.

Les horaires sont indiquées en heure GMT (+ 2 heures pour la France).

18h50 : Laurent Gbagbo interviewé sur LCI par Vincent Hervouët

18h46 : Reuters dément l’information selon laquelle Laurent Gbagbo s’est rendu.

18h45 : l’ONU dément tout document interne sur la réddition de Gbagbo. « Laurent Gbagbo ne s’est pas encore rendu, il en a exprimé le désir et a demandé la protection de l’ONU, selon un responsable des Nations Unies. »

18H20 : Alain Juppé le ministre des Affaires étrangères françaises refuse de confirmer que Laurent Gbgabo s’est rendu. Selon lui, il y a actuellement des « tractations au sujet de Laurent Gbagbo mais pas encore de reddition » du président sortant. Il a notamment annoncé au Journal télévisé de 20 heures de France 2 que « les négociations étaient toujours en cours ».

18h15 : Laurent Gbagbo se serait rendu selon l’agence Reuters qui a pu consulter un document interne de l’ONU. Il aurait aussi demandé la protection de l’ONU.

17h46 : Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, dont le pays est actuellement un membre non-permanent du Conseil de sécurité, estime que l’intervention de l’Onuci et de la France en Côte d’Ivoire était une « opération acceptée par la communauté internationale ». Il indique qu’il a « espoir que le président sortant Laurent Gbagbo signera un acte de reddition le plus rapidement possible évitant un bain de sang pour son pays ».

16h40 : « Le cessez-le-feu est respecté, et nous sommes bien à deux doigts d’obtenir la reddition de Gbagbo », a affirmé sur Europe 1, Bamba-Arnault Sogona, porte-parole du président reconnu par la communauté internationale, Alassane Ouattara. « M. Gbagbo a un problème d’ego, il veut toujours passer pour un homme courageux, même quand il n y a rien à faire, mais je crois quand même qu’il va partir », a-t-elle ajouté.

16h30 : « Il n’est pas question de nous incruster en Côte d’Ivoire », déclare Alain Juppé lors d’une audition devant des députés. « Le plus tôt notre intervention en soutien de l’Onuci pourra se finir et le mieux ce sera », a-t-il affirmé. « La France ne doit pas pérenniser son dispositif militaire en Côte d’Ivoire mais doit en revanche rester présente par un plan d’accompagnement économique ambitieux qui permette à la Côte d’Ivoire de retrouver le développement qui a été le sien », a-t-il ajouté.

16h00 : Les hélicoptères de la force française Licorne ont détruit une dizaine de blindés et quatre canons anti-aériens des forces pro-Gbagbo, lors des opérations lancées hier soir à Abidjan, indique le ministre de la Défense, Gérard Longuet, devant les députés.

15h53 : La France et l’ONU exigent, pour sa reddition, que Laurent Gbagbo signe un document dans lequel il renonce au pouvoir en Côte d’Ivoire et reconnaisse Alassane Ouattara comme le président du pays, selon Alain Juppé, le ministre des Affaires étrangères françaises.

15h34 : Laurent Gbagbo, le président sortant, engage des discussions sur un possible départ avec le chef d’Etat mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, selon le commissaire de l’Union africaine pour la paix et la sécurité, rapporte Europe1.

15h00 : Des discussions sont en cours sur des garanties de sécurité pour Laurent Gbagbo et ses proches en cas de reddition.

14h45 : Le président des Etats-Unis Barack Obama déclare soutenir « fermement » les actions entreprises par l’ONU et la France contre le régime du président ivoirien sortant Laurent Gbagbo, qu’il a appelé à « démissionner immédiatement ».

14h00 : Le général Touvoly, chef du cabinet militaire de Laurent Gbagbo, déclare sur la RTI que la Côte d’Ivoire est « à un tournant décisif de son histoire ». Il a appelé à la « retenue » car « le sang a assez coulé », selon lui.

13h32 : Le violent conflit en Côte d’Ivoire pourrait s’étendre à l’ensemble de l’Afrique de l’ouest, notamment au Liberia et au Burkina Faso, avertit le Haut commissaire de l’ONU pour les réfugiés, Antonio Guterres.

13h30 : L’arrivée des troupes de Ouattara à Abidjan risquait d’entraîner « une apocalypse » affirme Gérard Longuet, le ministre français de la Défense française.

13h20 : La France est à « deux doigts » de convaincre Gbagbo de quitter le pouvoir affirme Alain Juppé, le ministre français des Affaires étrangères.

13h18 : Deux généraux proches du président sortant ivoirien sont en train de négocier les conditions de sa « reddition », a déclaré le premier ministre français, François Fillon, à l’Assemblée nationale.

13h00 : « Nous sommes dans une situation où tout peut se dénouer dans les quelques heures qui viennent », déclare le ministre de la Défense Gérard Longuet, lors d’un point de presse après un entretien avec son homologue allemand Thomas de Maizière.

12h30 : Alain Juppé, le ministre des Affaires étrangères françaises, affirme que Laurent Gbagbo négocie son départ. « On est au courant, s’il y a des possibilités de le voir quitter le pouvoir, nous sommes prêts » a-t-il affirmé en réponse à une question sur l’existence de négociations engagées du président sortant pour quitter le pouvoir, lors d’un point de presse.

12h28 : Le président de la Commission de l’Union africaine, Jean Ping, s’est déclaré peu optimiste sur les chances de négocier une sortie pour Laurent Gbagbo.

12h26 : Laurent Gbagbo est « retranché avec une poignée de fidèles » dans un « bunker » dans sa résidence à Abidjan, selon le porte-parole de la Mission de l’ONU en Côte d’Ivoire, Hamadoun Touré.

11h55 : Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste à l’Assemblée, a émis des « réserves » sur l’intervention de la France en Côte d’Ivoire et « regretté » que les groupes parlementaires n’aient pas été informés de l’opération.

11h50 : Le Général Phillippe Mangou, Le chef de l’armée de Laurent Gbagbo, demande un cessez-le-feu

11h40 : L’Union africaine condamne l’intervention étrangère en Côte d’Ivoire.

11h30 : Le chef de l’armée de Laurent Gbagbo, le Général Phillipe Mangou, annonce l’arrêt des combats, selon Abidjan.net.

11h26 : Le ministre des Affaires étrangères de Laurent Gbagbo, Alcide Djédjé, annonce sa démission. Il s’est réfugié à l’ambassade de France.

11h00 : La russie déclare étudier la légalité des frappes de la France et de l’ONU à abidjan.

10h05 : Laurent Gbagbo, replié dans ses derniers bastions à Abidjan, « n’envisage pas pour le moment de se rendre indique le porte-parole de son gouvernement Ahoua Don Mello.

9h30 : Des dizaines de personnes ont trouvé la mort dans les combats à l’arme lourde qui se sont déroulés ces derniers jours à Abidjan, indique le Haut commissariat de l’Onu aux droits de l’homme.

9h20 : Le porte parole du président sortant Laurent Gbagbo, Ahoua Don Mello, affirme que Laurent Gbagbo se dit « étonné » que la France attaque directement la Côte d’Ivoire et qu’il y a eu « beaucoup de morts » dans les bombardements à Abidjan.

9h15 : Les ministres des Affaires étrangères et de la Défense, Alain Juppé et Gérard Longuet, donneront une conférence de presse à 17H15 sur la situation en Côte d’Ivoire, annonce le président de l’Assemblée nationale Bernard Accoyer.

7h00 : Le porte-parole du gouvernement François Baroin a exclu sur France 2 un nouveau renforcement des forces militaires françaises en Côte d’Ivoire en affirmant « qu’elles l’ont déjà été et qu’elles sont suffisamment et significativement » présentes.