Bruxelles : le chef du protocole dépose plainte contre une princesse qatarie

Le chef du protocole de Bruxelles, Jean-Marie Pire, celui qui avait arraché le niqab d’une princesse qatarie jeudi dernier, a, à son tour, déposé plainte contre cette dernière pour « port illégal du voile intégral » après qu’elle ait porté plainte contre lui pour agression.

Jean-Marie Pire, chef du protocole de la ville de Bruxelles, a porté plainte contre la princesse qatarie, en réponse à cette dernière qui avait déposé une plainte à son encontre pour coups et blessures, a indiqué le parquet de Bruxelles.

L’incident diplomatique, qui date de jeudi dernier, partait d’une simple promenade au détour de laquelle trois femmes, dont au moins une portant un niqab, ont demandé, en anglais, le chemin de la Grand-Place au chef du protocole de la ville de Bruxelles. « J’ai répondu que je ne parlais à des femmes dont je ne vois pas le visage », s’est-il justifié auprès du quotidien flamand Het Laastse Nieuws.

« Ma réponse voulait lui faire comprendre que le port du niqab était interdit en Belgique. Comme elle ne semblait pas me comprendre, je lui ai arraché son voile. Je n’aurais pas dû le faire, je le concède, mais ce qu’elle faisait était également illégal », a ajouté Jean-Marie Pire. Le quotidien flamand indique par ailleurs que le chef du protocole était alcoolisé au moment de l’altercation. Une information démentie par l’intéressé.

Un PV a été dressé pour coups et blessures volontaires car en enlevant le niqab, le chef du protocole aurait arraché les boucles d’oreilles de la princesse. Cette dernière a par ailleurs écopé d’une amende pour port illégal du voile intégral. L’ambassade du Qatar a confirmé l’incident, sans établir de lien entre celle-ci et la famille royale qatarie.