Algérie : Bouteflika à Genève pour des contrôles médicaux

Le Président algérien, Abdelaziz Bouteflika, a quitté Alger pour des « contrôles médicaux périodiques » en Suisse.

Agé de 81 ans et affaibli par les séquelles d’un accident vasculaire cérébral (AVC) en 2013, le Président algérien, Abdelaziz Bouteflika, a quitté Alger, lundi 27 août 2018, pour des « contrôles médicaux périodiques » à Genève, en Suisse. L’information a été donnée par la Présidence algérienne, citée par l’agence de presse d’Etat APS, qui n’a donné aucun détail n’a été communiqué, notamment sur la durée du séjour présidentiel en Suisse. De même, l’hôpital où auront lieu ces contrôles médicaux n’a pas été précisé.

Après son accident vasculaire cérébral en 2013, Abdelaziz Bouteflika, qui avait à l’époque été hospitalisé quatre-vingts jours à Paris, s’est depuis rendu plusieurs fois à l’étranger pour des « contrôles médicaux périodiques ». Le chef d’Etat a en effet été suivi à Paris, Grenoble, en France. Il a aussi été ausculté à Genève.

La santé du chef de l’Etat algérien fait l’objet de multiples spéculations dans son pays, d’autant que l’AVC dont il a été victime a affecté sa mobilité et son élocution. Ce qui fait que ses apparitions en public, notamment en fauteuil roulant, sont rares.

A noter que le voyage du Président algérien coïncide avec l’apparition dans son pays de cas de choléra ayant coûté la vie à trois personnes.