Afrique du Sud : le Covid-19 envoie au chômage 2300 salariés, à Sun International

Le Président sud-africain, Cyril Ramaphosa

En Afrique du Sud, au niveau du groupe hôtelier Sun International, 2 300 salariés sont contraints au chômage, à cause de la pandémie de Coronavirus.

En Afrique et partout ailleurs dans le monde, la pandémie de Coronavirus n’en finit pas de faire des dégâts. Face aux difficultés financières qui perdurent, des solutions malheureuses sont souvent trouvées par les entreprises pour tenter de se maintenir en vie. En Afrique du Sud, par exemple, 2 300 employés du groupe hôtelier Sun International ont été licenciés par l’entreprise.

Sun International, qui est passée de 8,5 milliards de rands (505 millions de dollars) à 3,7 milliards de rands (220 millions de dollars), a accusé une baisse de 56% de ses revenus, sur les six premiers mois de l’année 2020.

De la fin mars à la fin juin, ses centres de villégiature et ses casinos ont été fermés. Alors, la société veut réduire ses coûts salariaux jusqu’à 60%. Sun International Limited est spécialisée dans le développement, la détention et l’exploitation d’hôtels, de casinos et de complexes de loisirs.

Il y a quelques jours, en Afrique du Sud, des entreprises publiques nationales demandaient une rallonge financière de la part de l’Etat afin de faire face aux nombreux déficits financiers causés par la pandémie de Coronavirus.

A ce jour, ce pays d’Afrique Australe, qui compte le plus de personnes détectées positives au Coronavirus, a enregistré 2 420 nouveaux cas de Covid-19 durant les dernières 24 heures, portant le nombre de patients testés positifs à 633 015. Dans le même temps, 174 nouveaux décès ont été enregistrés portant le nombre de personnes emportées par la maladie à 14 563. Au total l’Afrique du Sud compte 554 000 personnes guéries de la maladie.