2 septembre 2014 / Mis à jour à 01:13 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Kenya - Politique - Election - Vidéos
Obama : quatre ans de plus pour l’enfant du Pays

Pendant toute la nuit, les habitants du village ancestral d’Obama au Kenya, Kogelo, se sont blottis sous des couvertures en regardant anxieusement le seul écran mis à leur disposition. Ils espéraient assister à la réélection du fameux Barack Obama.

De notre correspondante

Kogelo, Kenya

A l’annonce des résultats, l’atmosphère est devenue électrique. Des centaines de personnes se sont réunies pour applaudir et acclamer « l’enfant du pays ». Barack Obama vient alors de s’offrir son deuxième mandat en tant que président des États-Unis.

Un habitant, qui n’a guère pu fermer l’œil de la nuit, crie : « Je suis heureux, très heureux. C’était une course très serrée et je ne m’attendais pas à ce qui vient d’arriver. Nous voulons qu’il continue à travailler dur. Nous sommes très fiers de lui ! ».

La grand-mère paternelle d’Obama, Sarah Onyango Obama, a animé les célébrations dès l’aube. Agée de 91 ans, elle a chanté et dansé, entourée de ses proches à quelques pas de sa résidence. Au cours d’une conférence de presse, elle a félicité le président américain pour son travail acharné et l’exemple qu’il continue à donner à travers le monde. Et d’ajouter : « Nous, à Kogelo nous donnons naissance à des gens intelligents ».

Kogelo, un village rural situé à environ 400 km au nord de la capitale kényane Nairobi, a connu des changements majeurs depuis l’élection de Barack Obama. Sa popularité a permis de localiser le village d’origine du père d’Obama sur une carte et a conduit le ministère du Tourisme à investir à Kogelo. « Nous venons d’avoir de nouvelles routes et nous avons désormais de l’électricité. Il y a aussi un grand hôtel et le meilleur est à venir », a expliqué l’un des demi-frères de Barack Obama, Moustapha Obama.

Cependant, beaucoup sont déçus parce que Barack Obama ne s’est pas rendu au Kenya après sa prise de fonction en 2008. Son manque d’implication a également été fortement critiqué. Certains espéraient que ses origines africaines intensifieraient son engagement vis-à-vis du continent. Aujourd’hui, nombreux pensent que son second mandat lui offrira plus de liberté afin qu’il fasse le tour du continent. « Il va certainement venir la deuxième fois ! », affirme avec optimisme Martin Joseph, un commerçant local.

Mais au Kenya, il n’y a pas que des partisans d’Obama. Selon certains kényans, Romney aurait pu créer une nouvelle dynamique à la Maison-Blanche. « Je crois au changement, je ne crois pas au monopole politique. Il a peut-être une bonne politique mais il est bon d’avoir un nouveau leadership. Cela donne une idée de ce que d’autres peuvent offrir », estime Denis Motelin, chauffeur de taxi.

Le Kenya va accueillir ses propres élections présidentielles en mars prochain. Beaucoup craignent que des violences et le chaos . Les Kényans admirent et envient le processus démocratique américain. A l’instar de Charles Babu Karan : « La situation démocratique des États-Unis est magnifique. Je prie pour que nous en prenions exemple ».


Crédits photo : Capucine Dayen pour Afrik.com


lire aussi
Au cours d’une conférence de presse, tenue ce mercredi à la Maison Blanche, Barack Obama a présenté ses priorités pour le début de son second mandat. Parmi elles, se trouve en bonne place le projet de...


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles