16 avril 2014 / Mis à jour à 12:28 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Communiqués

Caraïbes - France - Réunion - Monde créole
Festival « Le Pari outre-mer »
Au Centquatre du 27 au 29 novembre 2009. La Délégation Générale à l’Outre-Mer de la Mairie de Paris organise la première édition du festival : « Le Pari outre-mer », un festival culturel gratuit pour tous les publics, au Centquatre, du 27 au 29 novembre 2009.

La découverte de l’art et de la culture des ultra-marins c’est ce que la DGOM (Délégation générale d’outre-mer) souhaite cette année mettre en avant. A travers le festival Le Pari d’outre-mer, c’est tout un monde de talents pluridisciplinaires qui s’offre à nous, durant trois jours avec un programme dynamique et atypique. Comédiens, conteurs, danseurs, peintres, cinéastes, etc. se réuniront au sein de l’établissement artistique le Centquatre.

Les festivités démarreront en force dès le vendredi 27 avec en soirée un spectacle de lecture. Edouard Montoute, Stomy Bugsy et Stony Coppet laisseront libre court à leur interprétation de poèmes et de discours sur le colonialisme et l’esclavage.

Les samedi 28 et dimanche 29 novembre, les jardins du Centquatre abriteront une exposition de peinture. Les artistes de la Réunion et la Dom’New Art se sont associés à Marie-Laure Drillet pour révéler les couleurs et les paysages d’outre-mer.

Place sera donnée, en salle 200 de l’établissement, à la danse avec un spectacle de la compagnie Hybride « Saki Adidan’s » le samedi 28 à 18 h 30 et un autre de la compagnie Dife Kako « Zandoli pa tini pat » le lendemain à 18 h. Un atelier sur la gestuelle africaine et caribéenne dirigé par la compagnie Dife Kako est proposé pour les danseurs en herbe le dimanche à 11 h.

Le cinéma sera aussi à l’honneur les samedi et dimanche à 14 h avec les réalisateurs Emmanuelle Daude, Enrique Colina, Francisco Diaz, Gabriel Lora, Wendel McShine, entre autres, qui ouvrent les portes et les yeux sur les merveilles caribéennes.

Des artistes créoles rejoindront la scène de la salle 400 pour des soirées toute en musique et en chansons. Elsa Martine d’inspiration jazzy envoie le rythme, tandis que Hermann plus que dans des chansons nous plonge dans des histoires d’aujourd’hui. Philippe Makaïa armé de son tambour Ka fera revivre les chants africains des esclaves des plantations. Quant à Erik il nous ravira avec sa rythmique chaleureuse et ses ambiances émouvantes.

Le théâtre et l’humour ne seront pas en reste et occuperont la salle 200 tous les soirs dès 19 h 30. Autodérision, satire sociale contemporaine, tendresse poétique, les comédiens en scène Souria Adèle, Agnès Noël, Stéphane Demangeat et Mylène Wagram n’ont de cesse d’en distribuer. Le festival fermera d’ailleurs ses portes sur le rire avec l’Assemblée de l’humour, réunissant tous les jeunes showmen de la scène française dont les incontournables Nathalie Coualy et Phil Darwin.

JPEG - 39.6 ko

à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers