Washington approuve la proposition marocaine d’autonomie du Sahara Occidental

Le secrétaire d’Etat adjoint américain chargé du Moyen-Orient, David Welch, a affirmé, au cours d’une visite au Maroc, que la proposition marocaine d’autonomie du Sahara Occidental « offre une nouvelle possibilité » et a réitéré « le soutien » de Washington aux négociations entreprises par les deux parties dans ce sens.

M. Welch s’est entretenu, lundi à Marrakech, avec le roi Mohammed VI du maroc, notamment au sujet de la question du Sahara Occidental. « La proposition marocaine offre une nouvelle possibilité et a été à l’origine des rounds de négociations. Nous estimons qu’il s’agit là d’une approche très productive qu’il y a lieu d’examiner », a souligné le responsable américain, cité par l’agence gouvernementale MAP.

Le Maroc propose, en effet, d’accorder le statut d’une large autonomie, « sous la souveraineté du royaume alaouite », au Sahara Occidental. Le Polisario, mouvement indépendantiste soutenu par l’Algérie, refuse ce projet et réclame l’organisation d’un référendum d’autodétermination.

« De nouvelles idées sont mises sur la table et nous espérons que les parties s’engagent de manière constructive et de bonne foi dans ces négociations », a affirmé M. Welch.

Il a, néanmoins, fait remarquer que « ces négociations ne sont pas faciles », en raison de la complexité de la question du Sahara Occidental, assurant qu’il exprimera le point de vue des Etats-Unis aux dirigeants du Maghreb « sur ce que nous estimons être le meilleur moyen d’aller de l’avant ».

Le responsable américain, qui se rendra également en Algérie et en Tunisie, a, en outre, plaidé pour des relations « fortes et positives entre le Maroc et l’Algérie », en dépit du « problème du Sahara Occidental ».

Ancienne colonie espagnole, le Sahara Occidental est sous contrôle contesté du Maroc depuis 1975.