Voyages en Tunisie et en Egypte : Sarkozy absout ses ministres

Le président français, Nicolas Sarkozy, lors de l’émission Paroles de Français, sur TF1 vendredi soir, a dit avoir examiné « de près » les voyages privés au cours desquels le Premier ministre et sa famille ont bénéficié de l’hospitalité du président égyptien Hosni Moubarak et la ministre des Affaires étrangères de l’avion d’un homme d’affaires tunisien. Il a reconnu que cela avait été une erreur, cependant il a renouvelé sa confiance à François Fillon et Michèle Alliot-Marie. Il a affirmé que « pas un centime d’argent public n’a été détourné, pas un seul », et que « la politique étrangère de la France n’a été impactée ni par le déplacement en Tunisie ni par le déplacement en Egypte. » Il a vu dans ces déplacements « une attitude courante qui a été développée des dizaines et des dizaines de fois par les responsables politiques ». « Pour autant, l’époque a changé et je comprends que ça puisse choquer et donc que ça doit cesser », a-t-il reconnu. Nicolas Sarkozy avant demandé mercredi à ses ministres de privilégier désormais la France pour leurs vacances.