Violence contre les militants anti-esclavage en Mauritanie

Des actes de violence sont perpétrés contre les militants de droit de l’homme dans la ville de Nouadhibou à 470 Km de Nouakchott.

Violente attaque contre des militants de droit de l’homme en sit-in pacifique devant le tribunal de Nouadhibou suite à un cas avéré d’esclavage dont les autorités mauritaniennes refusent d’introduire la procédure judiciaire. Selon les informations, il y a eu plusieurs blessés graves et la police continue la chasse contre les militants dans la ville de Nouadhibou (ancienne port Etienne). Depuis la déclaration publique du général Aziz le 05 aout dernier niant l’existence de l’esclavage en Mauritanie, le regain de violence contre les abolitionnistes s’intensifie tous les jours. La police n’hésite pas à matraquer les femmes en ceintes, les enfants, les malades et les vieillards pour dissuader les victimes de l’esclavage à porter plainte contre leurs bourreaux esclavagistes maures blancs. Cela s’explique du fait le soutien inconditionnel qu’apporte le général Mohamed Ould Abdel Aziz aux esclavagistes. Une conférence de presse d’urgence est en préparation pour donner plus d’information sur cette affaire gravissime. Mobilisation générale pour stopper les agissements barbares de la police sur des paisibles citoyens qui réclament l’application de la loi incriminant l’esclavage dans le pays.

mercredi 7 septembre 2011

Diko hanoune.