Vers un retrait commun des pays africains de la CPI

Réunis à Addis Abeba les 30 et 31 janvier 2016, les dirigeants africains ont accusé la cour pénale internationale de s’acharner sur l’Afrique. Sur proposition du Président kényan, Uhuru Kenyatta, l’Union Africaine a décidé de préparer une feuille de route censée aboutir au retrait commun des pays africains de la CPI. Nouveau président en exercice de l’Union Africaine, le Tchadien Idriss Deby a publiquement apporté son soutien à la proposition kényane qui a été adoptée par le sommet d’Addis Abeba, estimant que « le constat que nous avons fait», a-t-il déclaré, c’est que la CPI s’acharne beaucoup plus sur l’Afrique, y compris sur des chefs d’Etat en exercice, alors qu’ailleurs dans le monde où les droits de l’Homme sont bafoués, personne n’est inquiété. Il y a là deux poids et deux mesures »..