Vers un report probable des Législatives en Guinée

Le Premier ministre guinéen, Lansana Kouyaté, a regretté la lenteur observée dans l’organisation des élections législatives, prévues pour décembre prochain en Guinée, estimant que l’échéance fixée sera difficile à respecter.

Dans un discours de Politique générale prononcé devant les députés à l’Assemblée nationale, M. Kouyaté a annoncé pour vendredi sa prochaine rencontre avec les partis politiques sur le sujet.

Les partis politiques, qui ont rencontré à plusieurs reprises le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, ne se sont pas entendus sur le nombre des membres devant siéger à la Commission nationale électorale indépendante (CENI).

En dépit du retard observé, M. Kouyaté a exprimé sa satisfaction pour « la réhabilitation » du dialogue politique en Guinée où le Parlement a voté des lois portant sur la création de la CENI, le statut de l’opposition, le financement des partis politiques, entre autres.

Le budget des élections législatives avoisinant 79 milliards de Francs guinéens (environ 2.100.000 dollars US), le gouvernement a annoncé une contribution estimée à 18 milliards de Fg et invité les bailleurs de fonds à l’assister pour le reste.

L’Union européenne (UE) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) ont promis d’importantes contributions.