Vente d’armes à la Libye : le SPD allemand souhaite donner son avis

Un représentant du parti social-démocrate allemand demande au gouvernement allemand de décider s’il peut donner ou non son aval à la vente annoncée de matériel militaire à la Libye par le groupe européen EADS, annonce Le Figaro.fr. Paris et Berlin sont co-actionnaires d’EADS et des composants des missiles antichars que le marchand d’arme doit vendre à Tripoli sont fabriqués en Allemagne.