Une perte sèche de 7 milliards

La contrebande de sucre a coûté à la Société sucrière du Cameroun (Sosucam) sept milliards de francs CFA (environ 10 millions d’euros). Selon Louis Yinda, PDG de l’entreprise, ce constat a été effectué entre octobre 2003 et janvier 2004, rapporte IZF.