Un témoignage compromet Paris sur le financement du génocide rwandais

Martin Marschner, professionnel de la haute finance, affirme dans un article daté du 24 avril et publié par La nuit rwandaise, un site consacré a l’implication française dans le génocide rwandais, détenir des documents et des listes compromettantes sur les responsabilités françaises dans le financement du génocide rwandais. Et mettant en cause notamment Nicolas Sarkozy, alors ministre du Budget. Une commission d’enquête de l’ONU avait déjà établi que « des armes achetées par le colonel Bagosora en plein génocide avait été réglées par la BNP de Paris » mais, le gouvernement français s’était abstenu de répondre aux questions des enquêteurs onusiens.