Un groupe corse responsable d’attaques anti-maghrébins décapité

Treize membres présumés du groupe corse Clandestini Corsi, qui avait revendiqué sept attentats anti-maghrébins, ont été interpellés ce week-end et vont certainement être transférés dans des prisons parisiennes, annonce El Watan. Le groupuscule s’était fixé comme objectif de « stopper l’immigration qui ronge l’île » et se disait prêt à éliminer physiquement la communauté maghrébine, accusée de « trafic de drogue ».