Tunisie: le nouveau gouvernement ne fait pas l’unanimité

Neuf ministres considérés comme « des fidèles » du président déchu Ben Ali ont quitté le gouvernement hier soir, à la suite d’un remaniement ministériel. Mais la reconduction du Premier ministre Mohammed Ghannouchi dans ses fonctions, suscite la critique chez les manifestants. Ils étaient des centaines à se concerter par petits groupes ce vendredi matin sous les fenêtres du siège du gouvernement, sur la suite à donner au mouvement, rapporte Le Point. « La majorité veut continuer pour dégager Ghannouchi, tout le gouvernement doit sauter, et surtout Ghannouchi », a assuré Khaled Salhi, étudiant de 22 ans dans une école d’ingénieurs à Tunis, qualifiant le remaniement de « tour de passe-passe » pour « gagner du temps ».