Tunisie: le mouvement islamiste Ennhada condamne la violence

Le mouvement islamiste tunisien Ennhada a condamné ce mardi la violence « d’où qu’elle vienne » et a assuré que les élections se tiendront le 23 octobre, rapporte TV5 monde. « Nous dénonçons la violence d’où qu’elle vienne, que ce soit de manifestants ou de forces de sécurité », a déclaré le président d’Ennahda Rached Ghannouchi. Son parti est accusé d’être à l’origine des violences qui en Tunisie ces derniers jours. « Nous avons été surpris de la déclaration du Premier ministre Béji Caïd Essebsi (qui a dénoncé lundi une tentative de déstabilisation du pays). Ses accusations contre des forces qu’il n’a pas nommées ont été interprétées comme visant le mouvement Ennahda », a-t-il ajouté.