Tunisie : La Constituante est en place

Hier, les 217 députés élus le 23 octobre dernier se réunissaient pour la première fois au siège du parlement à Tunis. Le mot «historique» est sur toutes les lèvres pour qualifier cet évènement que les tunisiens attendaient avec impatience.

L’émotion est palpable à l’intérieur de l’hémicycle au moment du discours de départ du président intérimaire sortant, Mr Fouad Mebazaa. Après avoir ouvert la séance, il part sous les applaudissements des députés. Le nouveau président Tunisien, Dr Moncef Marzouki, désigné par les partis majoritaires Ennahdha, Ettakattol et le CPR, fait l’objet de toutes les attentions. Mais pendant que les députés prêtent serment, plusieurs centaines de manifestants se sont regroupés devant le siège du parlement. Ils réclament l’inscription des libertés individuelles dans la future constitution.

Alors que la Tunisie fait ses premiers pas vers la démocratie, les tunisiens restent partagés entre l’espoir et la crainte.

Lire aussi : Tunisie : « On est moderne, tolérant et on a voté Ennahda. Où est le problème ? »