Tunisie : cinq « terroristes » tués au lendemain de l’attaque de Ben Guerdane

Les autorités tunisiennes ont annoncé avoir tué « cinq terroristes » lors d’opérations de sécurisation menées à Ben Guerdane, au lendemain d’attaques djihadistes dans cette région frontalière de la Libye.

En Tunisie, « cinq terroristes » ont été tués, mardi soir, dans le cadre d’opérations sécuritaires menées à Ben Guerdane, au lendemain d’attaques djihadistes dans cette région frontalière de la Libye. C’est ce qu’ont annoncé, mardi soir, les autorités tunisiennes qui ont a affirmé avoir « remporté une bataille » en repoussant ces attaques sanglantes, tout en promettant une évaluation approfondie sur d’éventuelles défaillances.

Dans un communiqué, le ministère tunisien de l’Intérieur a indiqué, mardi soir, que « dans le cadre de la poursuite de l’opération à Ben Guerdane, les unités sécuritaires et de l’armée ont pu, cette nuit, éliminer cinq terroristes dans le secteur de Benniri ». Auparavant, des médias locaux avaient annoncé que des forces de sécurité encerclaient une maison dans laquelle des hommes étaient retranchés. Alors que la ville de Ben Guerdane est sous couvre-feu nocturne depuis lundi, les autorités tunisiennes précisent que les opérations de ratissage se poursuivent.

Durant la journée de ce mardi 8 mars 2016, les autorités tunisiennes ont fourni un bilan définitif des attaques djihadistes de la veille. Au total, trente-six extrémistes, 12 membres des forces de l’ordre et sept civils ont été tués. C’est ce qu’a indiqué le Premier ministre Habib Essid, lors d’une conférence de presse, révélant qu’un des policiers a été assassiné à son domicile. Les djihadistes ont attaqué une caserne de l’armée, un poste de police et un bâtiment de la garde nationale.