Tunisie: Amina Tyler sous le coup d’une nouvelle accusation

La première Femen tunisienne Amina Tyler est sous le coup d’une nouvelle accusation, selon son avocate. Selon cette dernière, Amina pourrait être jugée pour « outrage à un fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions », rapporte Terrafemina. Amina Tyler avait été arrêtée en mai 2013 après avoir peint le mot « Femen » sur le muret d’un cimetière. Elle risque plusieurs années de prison pour différents motifs : profanation de sépulture, atteinte aux bonnes mœurs.