Tsvangiraï « ennemi d’Etat numéro un »

Le ministre de la Justice zimbabwéen, Patrick Chinamasa, a affirmé devant le Parlement que le leader du Mouvement démocratique pour le changement, Morgan Tsvangirai, était l’« ennemi d’Etat numéro un du Zimbabwe », rapporte le Cape Times. Il reproche au militant et ex-détenu son lobbying à travers le monde pour appeler à des sanctions contre le gouvernement du Président Robert Mugabe.