Thomas Lubanga reste en détention

Les juges de la chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) ont finalement décidé, lundi, de maintenir en prison le chef de milice Thomas Lubanga, accusé d’enrôlement d’enfants soldats, rapporte Romandie. La CPI avait ordonné la semaine dernière la remise en liberté du Congolais (RDC) en raison du refus de l’ONU de lever le sceau du secret de certains dossiers. Le parquet avait alors fait appel du jugement.