Terrorisme : « Faire de l’Euro un cimetière », menace Larossi Abballa

Larossi Abballa, qui a tué en France un policier et sa compagne avant d’être abattu, avait appelé à mener de nouvelles attaques.

Selon un journaliste de RFI qui a visionné l’enregistrement posté sur Facebook par le djihadiste, Larossi Abballa, qui a tué un policier et sa compagne, lundi 13 juin 2016, avant d’être abattu, avait appelé à mener de nouvelles attaques.

Sur la page de ce compte Facebook ouvert sous le pseudo Mohamed Ali, « il commence son enregistrement en prêtant allégeance à Abou Bakr al-Baghdadi (chef du groupe Etat islamique) puis il s’adresse aux musulmans leur affirmant que le jihad est obligatoire parce qu’il est défensif (…). Il dit qu’il faut mener des attaques comme l’a demandé le cheikh Abou Mohammed Al-Adnani (porte-parole de l’EI). (…) Il dit avoir tué un policier et sa femme ». Sur ce compte Facebook, le tueur a posté des photos de ses victimes.

Toujours selon le journaliste de RFI, le djihadiste « demande d’attaquer des policiers, des journalistes, des personnalités publiques, des gardiens de prison et des rappeurs ». Demandant à « ses 160 abonnés et plus particulièrement à ses contacts de l’EI de faire le communiqué de revendication de son attaque, ce qui explique la rapide revendication par l’EI via l’agence Amaq », Larossi Abballa menace : « Nous allons faire de l’Euro un cimetière ».